La BNF rend hommage à Wolinski

Clément Solym - 02.04.2012

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Georges Wolinki - exposition - BNF


Après avoir reçu durant l'automne dernier une collection de 10.000 dessins de Georges Wolinski, ainsi que des carnets de croquis et d'études, la BNF organise dès le 29 juin 2012 une exposition dédiée au célèbre dessinateur de presse.

 

Plusieurs centaines de pièces issues de cette collection seront présentées au public cet été. Bruno Racine, président de la BnF, se réjouit de l'entrée des dessins de Georges Wolinski à la Bibliothèque : « L'exposition d'un éventail varié de son travail sera l'occasion de parcourir la carrière d'un artiste tout à la fois observateur amusé du monde et réputé pour son humour tendre et provocateur. » 

 

La sexualité des Français, de De Gaulle à Sarkozy, Drugstore, 2010.

A retrouver en librairie

 


Prolifique Wolinski

 

Dès 1960, il rejoint le professeur Choron et Cavanna chez Hara Kiri , journal « bête et méchant » renommé pour son 36e degré. Dix ans plus tard naissait Hara Kiri Hebdo. Wolinski confie, dans Le pire de Hara Kiri, que cette période fut particulièrement heureuse. « Rien ne nous arrêtait ! Nous avons même osé placer l'épouse de Giscard à poil sur les genoux d'un émir avec ce titre:  'La France ne manquera pas de pétrole, Giscard offre sa femme aux émirs' ». Il a dessiné dans une quarantaine de périodiques, et produit près d'une centaine d'albums.  Il travaille toujours chez Paris-Match, le Journal du Dimanche et Charlie Hebdo

 

L'exposition, déclinée en onze parties thématiques, permettra au public de découvrir, pour la première fois, tous les aspects de l'œuvre d'une personnalité déroutante, habituée à  relever des défis, attentive à la sensibilité de ses contemporains et jouant de toutes les contradictions : dessins de jeunesse non publiés, dessins de presse, études et croquis, illustrations de livres, scénarios, affiches publicitaires et de spectacle, produits dérivés. 

 

« Je suis un dessinateur de presse avant tout, un chroniqueur de l'actualité, de la politique, du temps qui passe. Je suis des leurs mais pas tout à fait, ainsi je comprends que tant d'autres, vrais de vrais bédéistes purs et durs, soient passés avant moi ». Entre dessins de presse et bande dessinée, Wolinski est un monument de l'illustration française, au même titre que Sempé, qui faisait lui aussi l'objet d'une rétrospective à l'Hôtel de Ville de Paris, jusqu'au 31mars 2012.