Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La controverse pourrait faire tomber à l'eau le Noé d'Aronofsky

Julien Helmlinger - 17.10.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Cinéma - Noé - Bible


Dies irae, dies illa... Les séances de projections-tests organisées par les studios Paramount, dans des environnements religieux, en prévision de la sortie de l'adaptation des aventures de la figure biblique de Noé,  auraient troublé leurs publics. Tandis que le cinéaste Darren Aronofsky, peu enclin aux compromis artistiques, refuserait de céder en apportant des modifications au montage final de son oeuvre, le péplum ambitieux risquerait le naufrage.

 

 

 

 

Darren Aronofsky avait pourtant prévenu qu'il présenterait le personnage biblique sous un visage peu commun, dans un univers peuplé de créatures imaginaires et à grand renfort d'effets spéciaux. Courant 2011 en France, paraissait d'ailleurs le premier tome de la BD Noé, dont le scénario était signé du cinéaste, assisté par Ari Handel et Nico Henrichon.

 

Avec une filmographie comprenant Requiem for a Dream, Black Swan ou encore The Wrestler, difficile de s'attendre à une adaptation de la Bible édulcorée et spécialement destinée à un public dévot. Pourtant certains commentateurs, chrétiens et autres experts en marketing, jugent le film « trop éloigné de la version biblique » et estiment qu'il risquerait d'aller à « l'encontre de son public visé ».

 

Mais voilà, désormais, le réalisateur qui serait aux prises avec la Paramount, qui lui demande d'apporter des modifications au montage suite à l'accueil controversé des projections-tests. Celles-ci, au nombre de trois, ont eu lieu ces dernières semaines : à New York auprès d'un panel juif, en Arizona pour celui chrétien, et en Californie devant un public généraliste.

 

Les retours obtenus par le studio, ont conduit la Paramount à réclamer des changements au final cut, mais le cinéaste habitué aux productions indépendantes s'y refuserait.

 

Tandis que les spectateurs ont jugé le film « troublant », la société hollywoodienne entendrait éviter d'« offenser le public qui est potentiellement composé de chrétiens, en majorité »Selon les dires d'un proche de la production : « Darren n'est pas fait pour des films de studios, il est très dédaigneux et n'en a rien à faire de l'opinion du studio. »

 

Néanmoins, selon le vice-président des studios, Rob Moore, le projet ne serait toutefois pas remis en question. « La préparation du film suit un processus tout à fait normal. Le résultat définitif sera bien le fruit du travail de son superviseur, Darren. »

 

Le long métrage à 125 millions de dollars, avec Russell Crowe campant le rôle-titre, est attendu aux Etats-Unis pour le mois de mars prochain, et devrait sortir dans les salles françaises le 9 avril 2014. Ci-dessous, la bande-annonce du premier tome de la version BD, paru aux éditions Le Lombard :