La fille du train, adaptation du roman éponyme, au cinéma le 26 octobre

Elodie Pinguet - 21.10.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - La fille du train - Emily Blunt - adaptation cinéma


Best-seller mondial, La fille du train, roman de Paula Hawkins, sera diffusé à la fin du mois dans les cinémas. Réalisé par Tate Taylor, déjà aux commandes de La couleur des sentiments, le film a pris la tête du box-office américain dès sa sortie.

 

 

 

Tous les matins, Rachel, jouée par Emily Blunt, monte dans le même train pour New York. De la fenêtre de ce dernier, elle observe un couple heureux qu’elle surnomme Jess et Jason. Ce sont les voisins de son ex-mari, qui l’a trompée et quittée, la rendant alcoolique et dépressive. Mais un jour, Rachel remarque un inconnu chez le couple parfait. C’est plus tard qu’elle découvre que Jess, de son vrai nom Megan, a disparu...

 

Une intrigue prenante à base de voyeurisme, et une femme tourmentée devenant enquêtrice malgré elle. D’après le producteur Marc Platt, c’est une idée « très hitchcockienne ». C’est sans doute ce qui a convaincu les 15 millions de lecteurs et qui a placé le roman de Paula Hawkins en tête des ventes en France depuis sa sortie en format poche début septembre, aux éditions pocket (Traduction par Corinne Daniellot).

 

Thriller psychologique et féminisme : la Grip Lit sera la tendance littéraire 2016

 

 

Transporté de Londres à New York, le film nous offre une Emily Blunt transformée, ravagée par le chagrin. L’actrice, vue dans Le Diable s’habille en Prada laisse tomber son image de femme fatale pour prendre le masque de l’alcoolisme. Un rôle qui, d’après l’AFP, pourrait lui offrir un ticket pour les oscars.

 

Après son succès aux États-Unis, où il a réalisé plus de 46 millions de dollars de recettes depuis sa sortie le 7 octobre, le film tente sa chance de l’autre côté de l’Atlantique. Il y a fort à parier qu’il y est également très attendu.

 

 

 

 

via TV5monde