La Foire de Brive 2014, un succès pour les auteurs et leurs éditeurs

Nicolas Gary - 10.11.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - Foire Brive 2014 - livre éditions dédicaces - rencontres auteurs ventes


« Marquée par la présidence de Jean Teulé, un hommage à Françoise Sagan et plus d'une centaine de rendez-vous littéraires, la 33e Foire du livre de Brive, à l'aune de ses précédentes éditions, a connu une forte fréquentation et des ventes de livres exceptionnelles », assurent les organisateurs de la manifestation. Dès sa première journée, la manifestation battait son plein.

 

 

Autour de la Foire de Brive 2014

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Frédéric Soulier, maire de Brive, souligne pour sa part la popularité de l'événement « auprès du public, des lecteurs, petits et grands, des auteurs et des éditeurs ». C'est que « le public est curieux, assidu aux différents programmes que nous proposons. Il faut que chaque année, nous continuions à inventer pour qu'elle ne perde rien de son éclat et de sa singularité ».

 

Guillaume Delpiroux, commissaire général, nous confirmait l'enthousiasme, le jour de l'inauguration. « Ce rendez-vous est celui des lecteurs et des auteurs, d'année en année. Nous mettons tout en œuvre pour les accueillir chacun dans les meilleures conditions et nous sommes ravis de l'enthousiasme qui se dégage. Le succès de la rencontre entre Marcel Conche et Jean d'Ormesson montre combien les visiteurs attendent ces moments privilégiés d'échanges. » Et une fois encore, célébrités et jeunes auteurs « trouvent leur place ici ». Bien entendu, la fermeture de la librairie des Trois Épis, dans des conditions peu enviables, « jette un froid, parce que la ville est privée de sa dernière librairie indépendante. Évidemment, le jour où la Foire est inaugurée, on essaye de ne pas y penser ».

 

Marcel Conche, sur l'espace des Éditions Stock, a connu un véritable succès, les visiteurs ont sagement patienté, que le philosophe leur dédicace son dernier livre Épicure en Corrèze. Et sous le regard de son éditrice, Sylvie Delassus, avec une minutieuse patience, le philosophe, d'origine corrézienne, s'est exécuté de bonne grâce.

 

Ce dernier a d'ailleurs participé à une rencontre particulièrement suivie, autour du Bien, du Mal et de Dieu, avec face à lui Jean d'Ormesson. L'espace Gazeau fut rempli bien au-delà des espérances, pour ce duo au sommet : on refusait du monde. Brive Mag a pu en faire un bref compte-rendu. Et l'intervention s'achève, bien entendu, par cette séance de dédicace incroyable. « Nous n'avions peut-être pas prévu un pareil succès : à ce rythme, il n'y aura plus de livres avant la première journée. »

 

 

Marcel Conche, Foire du livre de Brive 2014

Marcel Conche (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Traditionnellement, la Foire est surtout connue pour assurer de solides ventes. « Brive est un événement où les visiteurs viennent avant tout rencontrer les auteurs, et de ce fait nous y enregistrons des chiffres de ventes que l'on ne voit nulle part ailleurs », confirment des habitués de cette Foire. « Les organisateurs ont les moyens de refuser des auteurs, alors que les écrivains nous demandent à participer à Brive. Alors, quand on nous contacte pour inviter un de nos auteurs, il vaut mieux être réactif. » 

 

Brive n'est plus l'antichambre des résultats du Goncourt, alors qu'elle servit durant de longues années, à tenter une dernière approche. « Tant que le prix Goncourt était remis la semaine qui suivait Brive, on assistait au ballet et aux ronds de jambe : c'était l'occasion ou jamais de pouvoir convaincre un des membres de l'Académie, et de remporter une voix peut-être précieuse. Chacun tentait sa chance, les enjeux financiers sont toujours aussi importants avec ce prix. » Aujourd'hui, on viendrait plutôt pour marquer une coupure dans la rentrée littéraire et son folklore de récompense. 

  

La 34e édition de la Foire du livre de Brive aura les 6, 7 et 8 novembre 2015. Et peut-être disposera-t-on des chiffres de fréquentations, pour être assurés que le succès va croissant ?

 

La 33e édition, en quelques mots 

 

Commencée vendredi par l'arrivée du traditionnel Train du Livre transportant les écrivains de Paris à Brive, cette édition a été marquée par de nombreux rendez-vous exceptionnels, dont la rencontre entre Jean d'Ormesson et le philosophe Marcel Conche, la présence des lauréats des Prix littéraires de l'automne (Lydie Salvayre, Prix Goncourt ; David Foenkinos, Prix Renaudot ; Adrien Bosc, Grand Prix du roman de l'Académie française ; Hélène Cixous, Prix de la langue française), de figures de la littérature française comme Antoine Compagnon, Éric Reinhardt, Patrick Deville, Olivier Adam, Danièle Sallenave, de l'Académie française ; et internationale comme le Britannique R.J. Ellory, le turc Nedim Gürsel ou l'écrivain bosnien Velibor Colic (lauréat du Prix des lecteurs de la Ville de Brive pour son roman Ederlezi, Gallimard).

 

Sans oublier les incontournables de la Foire du livre : Amélie Nothomb, Michel Peyramaure, Christian Signol, Frédéric Lenoir, Didier van Cauwelaert, Alexandre Jardin, Michel Bussi, Gilles Legardinier qui connaissent chaque année les faveurs du grand public. À chaque édition, la Foire du livre de Brive varie les plaisirs, proposant des rencontres avec de jeunes écrivains (Sylvain Prudhomme, Aurélien Bellanger, Pierre Demarty, Sophie Divry), des signatures avec des personnalités de tous horizons (Audrey Pulvar, Michel Denisot ou Marlène Jobert) des forums avec les auteurs de polars (Franck Thilliez, Jérôme Leroy, Olivier Truc), offrant une large place à la littérature jeunesse et à la bande dessinée (Loustal, Vuillemin, Luigi Critone, Richard Guérineau).

 

Cette année la manifestation possédait le label de la Mission du Centenaire. Le public aura également assisté en nombre aux deux soirées organisées au Théâtre de Brive : En France, une rencontre entre littérature et journalisme proposée par la rédaction du mensuel Lire avec Florence Aubenas, Olivier Adam et Danièle Sallenave ; et l'hommage rendu à Françoise Sagan en présence de son fils Denis Westhoff, de l'éditrice Betty Miallet, des écrivains Anne Berest, Julia Kerninon et Frédéric Beigbeder et animé par Christophe Ono-dit-Biot (Le Point) qui restera comme l'un des grands moments de cette 33e édition de la Foire du livre.