La Forêt des Livres : la culture, arme anti-crise

Clément Solym - 24.08.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - forêt des livres - touraine - Gonzague Saint-Bris


Chaque dernier dimanche du mois d'août a lieu, au pays de Rabelais, de Ronsard, de Balzac et de Vigny, la 17e édition de la Forêt des Livres dans le village de Chanceaux-près-Loches.

 

Gonzague Saint-Brisvia La Forêt des Livres

 

Organisée sous l'initiative de l'enfant du pays, Gonzague Saint-Bris, la Forêt des Livres réussit à réunir près de 60 000 visiteurs autour d'une centaine d'auteurs. La Touraine se pare de ses plus belles feuilles pour accueillir l'allée des écrivains sous l'ombre des vieux platanes.

 

Perçue désormais comme l'avant-première nationale de la rentrée littéraire, la manifestation envisage cette année la présence de 200 écrivains qui présenteront leurs ouvrages sortis pour la rentrée. On retrouve Lorànt Deutsch, Florian Zeller, Nathalie Rheims etc. Des personnalités comme l'acteur Richard Bohringer, l'humoriste Smaïn, José Munoz ou encore Valéry Giscard d'Estaing fouleront également les graviers de l'allée sous l'autorité présidentielle de Jean-Marie Rouart, de l'Académie française.

 

Gratuite, la manifestation culturelle se consacrera à deux thèmes principaux : la matinée s'axera autour du thème « Culture, solidarité, créativité, expériences novatrices contre la crise », tandis que l'après-midi se déroulera autour de Victor Hugo — sa vie, son oeuvre — dont on fête actuellement le double anniversaire, 210 ans après sa naissance et 150 ans après la parution de son roman Les Misérables.

 

La fidèle remise des Prix Les Lauriers Verts de La Forêt des Livres voit déjà deux auteurs consacrés, révèle l'AFP : Florian Zeller recevra le prix de la Rentrée pour La jouissance et Stéphane Michaka le prix Révélation pour Ciseaux.

 

« En période de crise, la seule richesse qui grandisse c'est la culture », souligne Gonzague Saint-Bris.