La gratuité, ça paye : la Foire du Livre de Bruxelles redresse sa fréquentation

Antoine Oury - 23.02.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Foire du Livre de Bruxelles - foire salon livre Belgique - Livre Bruxelles gratuité


C'était l'année de la vérité pour la Foire du Livre de Bruxelles, qui affichait une fréquentation en baisse depuis 2011 : pour 2016, l'événement devenait gratuit, pour tenter de rimer de nouveau avec popularité. Le pari est réussi, avec un nombre de visiteurs qui avoisine celui des éditions 2011 et 2012. Si bien que l'organisation fut un peu dépassée dans l'accueil du public, de son propre aveu. Mais la gratuité restera en vigueur pour l'année prochaine.

 

Foire du Livre de Bruxelles 2012

La Foire du Livre de Bruxelles, en 2012 (ines s., CC BY-NC 2.0)

 

 

Fermée hier soir, la Foire du Livre de Bruxelles a été unanimement saluée : par le public, tout d'abord, très présent avec 70.440 préinscriptions enregistrées sur le site internet, et quelques autres comptabilisées sur place. Le chiffre final devrait donc être satisfaisant : l'année dernière, la fréquentation plafonnait à 60.000 visiteurs, après quatre années de baisse, et la gratuité était alors convoquée pour redresser la courbe.

 

Les éditeurs semblent également plutôt satisfaits du cru 2016, puisque l'on évoque une hausse des ventes estimée entre 25 et 40 %. 6000 élèves ont arpenté les travées, soit 3 fois plus que l'édition précédente, estiment les organisateurs.

 

Dans un entretien pour RTBF, Hervé Gérard, président de la Foire du Livre, ne cache pas sa joie : « Cette Foire a été le reflet de la société multiculturelle de Bruxelles, et donc ça c’est pour nous un très grand bonheur : plein de gens sont venus à la Foire du Livre pour la première fois, et aussi des gens qui n’avaient jamais mis les pieds dans une librairie », explique-t-il au journal. À ce titre, l'organisation assure que, sur un panel de visiteurs interrogés, la moitié d'entre eux venait pour la première fois à la Foire du Livre de Bruxelles. (via MetroTime)

 

Le succès fut tel que l'organisation admet des cafouillages pour réguler l'entrée des visiteurs le samedi, jour de forte affluence : « Nous avons eu un petit souci le samedi, que nous avons réglé pour qu’il ne se reproduise pas le dimanche, autre jour de forte affluence. [...] Donc ce sont des difficultés techniques que nous devrons améliorer, entre autres », ajoute encore Hervé Gérard auprès de RTBF. Quant à la gratuité, « [c]’est parti pour être récurent, oui, c’est désormais inscrit dans le projet de la Foire du Livre », précise le président de la Foire.