La liste d'ouvrages du prix Booker vend mieux que jamais

Clément Solym - 15.08.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - recompense - prix - vendre


Le prix Booker, c'est une somme : récompensant uniquement des ouvrages écrits en anglais, par des auteurs du Commonwealth - qui inclut pour le coup l'Irlande, le Pakistan et l'Afrique du sud - il assure à son vainqueur une manne financière démente, avec des résultats de ventes sidérants.

Une sorte de Goncourt avec une portée internationale - tant en terme d'argent que de notoriété.

Voilà, ça c'est dit.

Or, cette année, les treize romanciers en lice pour l'obtention de cette récompense ont déjà tous vendu plus de 5000 exemplaires, durant la première semaine du mois d'août, selon les chiffres rendus par Nielsen BookScan. Et le grand vainqueur doit être annoncé le 12 octobre prochain.

Pour Andre Breedt, analyste chez Nielsen, le comité de sélection aurait, cette année, tenté « délibérément de sélectionner plusieurs titres commercialement valables dans sa liste, et cela se reflète dans les ventes ».

Ce qu'il est alors intéressant de remarquer, c'est que ces titres, justement, sont ceux qui se vendent le mieux, si on les compare aux autres listes de sélectionnés du prix Booker. Et ce, même en remontant jusqu'en 2001.

Mieux : cinq titres présents dans la liste sont également dans le top 5 des ventes outre-Manche :
  • The Slap - 33.471 exemplaire
  • The Thousand Autumns of Jacob De Zoet - 31499 exemplaires
  • Trespass - 15.472 exemplaire
  • The Long Song - 14.486 exemplaires
  • Parrot and Olivier in America - 5314 exemplaires
La liste globale des titres a vendu 10.597 exemplaires en tout, soit une augmentation de 47 %, si on la compare à la liste de 2009. Et une hausse de 246 %, par rapport à l'année 2008.

L'an passé, Hilary Mantel, qui était la lauréate, avait perçu 50.000 £ comme il se doit, et les cinq autres finalistes, un chèque de 2500 £ chacun.