Livre Paris : Jean-Claude de Crescenzo, conseiller littéraire pour la Corée du Sud

Cécile Mazin - 30.09.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon livre Paris - conseiller littéraire - culture Corée Sud


Le Salon du livre de Paris, qui a été rebaptisé Livre Paris, disposera comme conseiller littéraire de Jean-Claude Crescenzo, pour la Corée du Sud, invité d'honneur. Dans un communiqué, le Centre national du livre annonce que ce dernier aura en charge la programmation autour de la Corée du Sud, pays invité d’honneur. 

 

Vincent Monadé président du CNL et Jae Ho Lee, président du KPIPA

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Jean-Claude de Crescenzo préparera pour le CNL, en collaboration étroite avec l’Institut français, les institutions culturelles sud-coréennes et Livre Paris, la sélection des écrivains invités, organisera et coordonnera la programmation des tables rondes et des rencontres sur le stand du CNL.

 

Lors de la signature de l'accord avec le CNL, Jae Ho Lee, président de l'agence de promotion de l'industrie de l'édition en Corée du Sud, KPIPA, assurait : « La Corée est très admirative de la politique française, notamment pour ce qui est de la loi anti-Amazon, qui a permis de protéger les librairies, et de sa loi sur le prix unique du livre. »

 

Un accompagnement exceptionnel, comme celui mis en place pour la littérature brésilienne, en amont de l'édition 2015 du Salon a d'ailleurs été mis en place par le CNL. Ainsi, « jusqu'à 70 % des coûts de traduction des projets de publication d'œuvres coréennes en français », seront pris en charge par le Centre. 

 

Les éditeurs devront avoir acquis les droits sur ces œuvres, avant l'édition 2016 du Salon, et les critères de recevabilité, de même que l'examen des dossiers suivront les dispositifs habituels. 

 

DR

 

 

Maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille, directeur des études coréennes, Jean-Claude de Crescenzo est chercheur à l’Institut de recherches asiatiques (IRASIA), groupe Littératures d’Extrême-Orient, textes et traductions.

Co-traducteur de littérature coréenne, il est également directeur de la revue de littérature coréenne Keulmadang.

 

Il a fondé par ailleurs Decrescenzo Editeurs, maison d’édition aujourd'hui dirigée par Franck de Crescenzo.