La littérature jeunesse à Bologne : "Ne le dites pas aux adultes"

Michela Gualtieri - 28.03.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - Foire du livre de Bologne - édition jeunesse - Italie


Depuis plus de cinquante ans, la ville de Bologne se positionne comme le premier évènement lié à l'édition pour enfants et adolescents. Une manifestation internationale de premier ordre, où les dernières tendances sont à découvrir. L'occasion pour les lecteurs de rencontrer les auteurs à succès, les lauréats des plus prestigieuses récompenses. Point d'étape et regard à 360° sur l'événement.

De notre correspondante à Bologne, Michela Gualtieri

 

 

Foire du livre de Bologne, 2014

Michela Gulatieri, CC BY SA 2.0

 

 

La Foire du Livre pour Enfants de Bologne (Bologna Children's Book Fair) est un rendez-vous incontournable pour les professionnels de la littérature jeunesse. Ayant ouvert ses portes pour la première fois le 4 avril 1964, la manifestation a fêté l'année dernière sa 50e édition, et ne cesse de se renouveler. Cette année aussi, du 24 au 27 avril, elle a animé la ville italienne avec un ensemble d'évènements à la fois pour les opérateurs du secteur et pour le grand public, toujours focalisés sur la production de livres pour les plus petits.

 

Les pavillons multicolores ont accueilli les stands des 1200 éditeurs venus de 74 pays, dont la visite était comme d'habitude réservée aux professionnels. Au cœur de la manifestation, l'exposition des illustrateurs, où le Brésil avait une place privilégiée en tant que pays à l'honneur pour cette année. Mais la nouveauté de l'édition 2014 a été la librairie internationale du pavillon 33, ouverte aux public et siège de la semaine du livre et de la culture pour les enfants « Non ditelo ai grandi » (« Ne le dites pas aux adultes »). 

 

Une librairie qui dispose de milliers de livres sélectionnés par les jurys des plus importants prix littéraires du monde (entre autres, les œuvres de la maison d'édition aquitaine La Maison est en carton, pour la première fois en Italie), et un espace de rencontre pour workshop, tables rondes, expositions destinées au public des plus petits.

 

Ce qui est toujours fascinant à Bologne c'est l'inépuisable enthousiasme qu'on y respire : la foire de Bologne est le lieu où les contes de fées s'incarnent et se multiplient, le lieu où on peut rencontrer et connaître ceux qui travaillent tous les jours dans le monde de l'imagination. « Notre boulot est cool, cool, cool ! » nous a dit de façon très directe Francesca Manzoni, rédactrice en chef de Salani Editore, maison qui publie les éditions italiennes de Daniel Pennac, Michael Ende, Roal Dahl, J.K. Rowling. 

 

 

 

 

 

Les éditeurs pour enfants sont animés par une joie spéciale pour leur travail et par une grande envie d'expérimenter : à Bologne vous pouvez voir livres de tout format, du plus petit au plus grande ; des livres en carton, des livres en papier, des livres numériques. Il y a des livres à lire et des livres à écouter, des livres avec illustrations, sans illustrations, même sans mots ; des livres traduits en toutes les langues et des livres inconnus, pour le grand public et pour les niches du marché.

 

D'ailleurs, la littérature jeunesse est sans aucun doute un secteur propice pour l'innovation, puisqu'il s'adresse à un public très varié ayant un esprit souple, mais pour la même raison il comporte aussi des responsabilités pour un éditeur, d'autant plus s'il décide d'aborder des thématiques épineuses. C'est ce qui fait par exemple Sinnos, maison d'édition qui publie des livres pour approcher les plus jeunes au racisme, à la mafia, à l'homosexualité des parents : des livres où le récit n'aspire pas à faire rêver, mais plutôt à donner des clefs pour comprendre la réalité de tous les jours. 

 

Réaliser des livres pour les enfants c'est donc garder l'équilibre entre l'élan de l'imagination et la responsabilité civile de former de jeunes esprits, et en visitant la Foire de Bologne, cela ressemble à un travail merveilleux.