La magie à l'oeuvre dans les décors des films Harry Potter

Clément Solym - 03.10.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - balais - voler - potter


Les coulisses d'un film, c'est un peu comme le secret dévoilé du magicien qui faisait disparaître le lapin dans son chapeau. Mais dans le cas Harry Potter, la magie semble opérer plus encore alors que l'on découvrira bientôt les rouages de la machine.

Ainsi, dans le grand parc d'attractions pas encore monté, mais déjà bien à l'oeuvre et dédié à l'univers du sorcier, on apprend qu'une nouvelle source de revenus a été montée, qui permettra à 5000 personnes chaque jour de découvrir l'envers du décor.

Avec ce petit frisson supplémentaire que les studios de tournage ne sont pas loin.

Soyons précis : le tournage des aventures du sorcier s’est déroulé à Watford, d'où les décors et les mobiliers n'ont jamais été retirés. C'est le cas du dortoir pour les garçons, par exemple, qui n'ont servi que dans les premiers temps : par la suite, les acteurs avaient grandi...




Le projet consiste donc tant à recycler les sommes investies dans la création de Poudlard et du reste qu'à rentabiliser des espaces aujourd'hui inutiles. Et le tout, sur 14.000 m² de superficie, où Warner Bros, détenteur des droits sur les films, a injecté 115 millions € pour en faire un lieu réellement touristique.

De quoi découvrir que des milliers de détails ont pu échapper lorsque l'on regardait les films, alors qu'en réalité... Eh bien, prenons l'exemple du bureau de Dumbledore, le professeur préféré des petits Anglais : les couvertures des livres perchés dans sa bibliothèque n'ont rien de simples éléments en carton... Eh oui...

Les visiteurs ébahis pourront aussi se pencher sur les fameux trucages des balais... originellement constitués de selles de vélo, et qui avec le temps sont devenus de véritables pièces uniques, moulées depuis le postérieur de chacune.

De quoi compenser peut-être pour certains le fait que les livres numériques ne seront officiellement pas commercialisés avant l'année 2012. (voir notre actualitté)