La 'Maison du Petit Prince' en projet

Clément Solym - 05.07.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - maison - petit - prince


La Succession Saint-Exupéry a un vieux projet, qui date de plus de 20 ans : installer dans la maison d'enfance de l'écrivain un lieu consacré à sa mémoire, son oeuvre, ses idées, mais aussi à la culture l'échange et les nouvelles technologies.

Le château de Saint-Maurice-de Rémens devient propriété de Léopold de Tricaud en 1872. Sa veuve, Gabrielle de Lestrange, en fera don en 1920 à sa petite nièce Marie de Fonscolombe, mère d'Antoine de Saint-Exupéry, qui le mettra en vente en 1931.

Marie de Saint-Exupéry habite très tôt ce château, de telle sorte qu'il sera la maison d'enfance de l'écrivain, et de vacances, hâvre de paix et d'inspiration.


Acquis le 20 décembre 1932 par la Caisse des écoles de la ville de Lyon qui en a fait une colonie préventorium puis un internat, le château a été vendu le 24 septembre 2009 par la ville de Lyon à la commune de Saint-Maurice-de-Rémens. Aujourd'hui, le projet d'une maison Saint-Exupéry est porté par le Conseil municipal du village, par la Succession Saint-Exupéry-d'Agay et le soutien des associations locales.

Pour Olivier d'Agay, Directeur de la Succession Saint-Exupéry-d'Agay, « le travail ne fait que commencer ». Et, si « le projet est très ambitieux », cela se justifie par le fait qu'« avec Saint Exupéry, il faut être ambitieux ». Quel est le détail de ce fameux projet ? Petite visite.

La première salle du Rez-de-jardin du château sera consacrée à l'engagement de l'écrivain dans la seconde guerre mondiale, avec immersion vidéo sur les 4 murs de la pièce, le plafond et le sol. La salle à manger familiale sera réaménagée à l'identique de 1932, lorsque les Saint-Exupéry quittaient définitivement leur maison de Saint-Maurice. Des sons de la maison occupée, enfants qui jouent dans le parc, exercices au piano... seront reproduits.

De la même façon, la bibliothèque sera reconstituée à partir du meuble originel dont dispose encore la succession, avec les lectures connues d'Antoine de Saint-Exupéry. Le billard sera transformé en postes de consultation multimédia tactiles. Deux autres salles du Rez-de-jardin seront aménagées pour l'immersion vidéo, l'une sur le rapport qu'entretien Saint-Exupéry à la planète terre, l'autre sur ses liens avec sa maison d'enfance.


Au deuxième niveau, le visiteur pourra trouver des expositions temporaires, renouvelées tous les six mois. Le troisième niveau est prévisionnellement consacré au Petit Prince, « profondément ancré dans l'oeuvre générale de Saint-Exupéry » selon Alban Cerisier, éditeur, en charge notamment du développement numérique du groupe Gallimard et spécialiste d'Antoine de Saint-Exupéry.

Une fresque des 253 couvertures du Petit Prince, en 253 langues et dialectes recouvrira le corridor. La chambre d'Antoine enfant sera traitée autour de trois objets forts : le lit, le coffre et le petit poêle. Une salle obligera le visiteur à s'allonger sur le dos, position enfantine, pour contempler les étoiles au plafond.

Enfin (au moins pour la partie visite), le parc, qui s'étend sur 5 hectares, devrait rester public. Le pigeonnier sera transformé en lieu de diffusion d'hologramme, des aires de jeux, des aires de pique-nique avec des avions et une roseraie sous cloche seront également aménagées.

Bonus : l'entretien du parc sera entièrement écologique. Par des moutons.