La Martinière 'réduit la voilure' pour le Salon du livre de Paris

Clément Solym - 26.01.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - Martinière - réduire - voilure


Alors là, les questions ne se posent plus : elles éclatent littéralement. Résumé des épisodes précédents : d'abord, une rencontre entre les éditeurs indépendants et Reed Expo, organisateur du Salon du livre vire à la débâcle. Les prix ont augmenté, problèmes de communications, que Jean-Daniel Compain nous dit assumer pleinement. Quelques tours de clef à molette, on l'est est prêt à continuer.

Sauf qu'entre temps, Hachette annonce que ses maisons d'édition ne participeront pas au Salon du livre 2010. Au mieux, un stand corporate servira vaguement à présenter le groupe.

Ensuite, reboum, c'est Bayard, l'éditeur jeunesse qui avait contacté ActuaLitté pour l'informer qu'il ne prendrait pas part à la manifestation, après avoir déjà réduit l'an passé l'espace occupé. De 170 m² en 2008, on était passé à moins de 90 m² pour 2009.

Officiellement, c'est la proximité de deux autres manifestations qui pose problème : le livre jeunesse de Bologne, qui avait déjà occasionné un décalage dans le temps pour le Salon du livre de Paris. Mais également le Salon des seniors (on n'oubliera pas que Bayard possède Pélerins, le magazine ou encore La Croix)... Les deux prennent place du 23 au 26 mars et du 25 au 27 mars, alors que le Salon de paris se déroule du 26 au 30 mars.

Lors des voeux du SNE, Serge Eyrolles n'avait pourtant indiqué que les questions ne se posaient que pour l'édition 2011 du Salon. Alors, mettons que pour le moment, ce sont les hypothèses de travail qui sont en train d'être mises en place.

Car voilà, Hervé de La Martinière a ajouté sa voix à celle des dissidents, rapporte l'AFP. « Je réduis la voilure. Il y a une usure du Salon, il faudrait vraiment tout remettre en question et ce n'est pas fait jusqu'à présent. Il faudrait quelque chose de plus jeune, de plus intéressant », confie le PDG du groupe La Martinière pour qui le coût de la manifestation n'est pas du tout rentable en regard des ventes sur place.

Pourtant, Reed Expo nous avait expliqué qu'en terme de publicité, l'impact de la présence au Salon du livre était bien plus intéressante, et sur le long terme qui plus est pour une maison d'édition, et qu'avec ce type de calcul, on ne voyait finalement qu'à court terme.

Bon... On va s'amuser...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.