La mère de Stephenie Meyer modifie la fin de New Moon : trop mou

Clément Solym - 14.11.2009

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Stephenie - Meyer - New


Oh... my... god... J'ignore si vous avez pris le temps de regarder le spectacle hier, mais la Stephenie Meyer des premiers temps a quelque peu profité de sa notoriété ainsi que de ses droits d'auteurs. Présente sur le plateau du show d'Oprah Winfrey, la romancière accusait une légère... enfin... voyez... quelques kilos... bon soit, ce n'est pas notre propos.


Non, si elle est venue hier, c'est évidemment pour lancer la promotion de New Moon, qui sort le 16 novembre en France. À ce titre, qu'il nous soit permis de vous signaler que les projections pour la presse ont eu lieu et qu'il nous a fallu signer un accord de non-divulgation, en promettant que notre chronique ne serait pas publiée avant le 16. Z'en faites pas, s'rez pas déçus d'avoir attendu...

Bref. Stephenie expliquait hier que la fin de New Moon n'était pas vraiment tout à fait celle prévue dans ses livres, mais elle est ouverte sur son texte et si l'original était un peu plus tranquille et calme, les fans ne retrouveront pas la même dans le film. Et ce, sur les conseils de sa mère. Les Volturi ont ainsi été introduits dans le film plus vite que prévu, parce que maman pensait que ce serait mieux ainsi.

Et puis Meyer est revenue sur ce fameux rêve à partir duquel tout est parti... Mais on s'en fiche un peu. Non, évoquons plutôt les acteurs qui grâce à ses vampires suceurs de navet sont devenus des stars : Robert est « hilarant », et Stephenie en est vraiment raide dingue. « Il n'est pas du tout comme le personnage d'Edward. Il est tellement différent. » En fait, Robert ne ressemble à personne d'autre.

On retiendra donc l'information principale : la mère de Stephenie lui a expliqué que sa fin était pourrie et manquait d'action et qu'il serait "meyer" de mettre un peu plus de rythme pour le film.