La plus grande bouquinerie du Canada vient d'ouvrir

Clément Solym - 11.05.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - Book Riot - livres d'occasion - Canada


Les bibliothèques étirent leurs étagères depuis plusieurs semaines en attendant l'évènement : pas moins de 100.000 livres d'occasion sont en effet disponibles à pour le Book Riot, au Canada. La 35e édition de cette bouquinerie géante annuelle recevra les bibliophiles de tous les âges et goûts jusque dimanche.

 

« Que des livres. Jamais chiants. » Telle est la profession de foi du Book Riot (littéralement, « émeute de livre »), que l'évènement s'applique à illustrer chaque année. « On a des files de gens jusque Morrison Street. C'est quelque chose. Ça me rappelle les Black Fridays aux États-Unis », explique Haley Bateman, chargée du développement de Women's Place.

 

 

L'organisme, qui lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants, considère le Book Riot comme l'un de ses plus généreux donateurs : l'an dernier, 45.000 $ ont été collectés à l'occasion de la vente. Il faut dire qu'il y a de quoi faire, et les tentations sont nombreuses : livres grand format à 1,50 $, deux livres jeunesse pour 1 $. Quant aux séries Harlequin, elles seront bradées jusqu'à 1 $ le carton pour le dernier jour de « l'émeute ».

 

« Tous ces livres sont des dons de la communauté [...], le travail de l'équipe et des volontaires a été incroyable cette année » poursuit Bateman. Les bénévoles ont joué du cutter - pour ouvrir les centaines de cartons -, avant de classer les ouvrages en 40 sections, de la fantasy aux romances, et des ouvrages vétérinaires aux livres pour enfants. Le samedi, l'auteure canadienne Brenda Missen mettra sa popularité au service du Book Riot en assurant les dédicaces de son dernier livre.

 

Les étudiants canadiens ayant finalement jeté l'éponge, espérons que les livres prennent le relais...