Ne dites plus Salon du livre de Paris, mais "Livre Paris 2016"

Nicolas Gary - 17.09.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon Livre - Livre Paris - porte Versailles


« En découvrant le nouveau nom du Salon du livre, on a cru à une news du Gorafi. » Il est vrai que Reed Expositions a pris tout le monde de court en rebaptisant la manifestation : ne dites donc plus Salon du livre de Paris, mais Livre Paris. À qui devra-t-on livrer la capitale française, nul ne le sait – au moins présage-t-on que c’est à la lecture que l’on se livrera...

 

Le livre n'a pas dit son dernier mot (Wolinski) - Salon du Livre de Paris 2015

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

On aurait pu croire à la plaisanterie du journal satirique : nul part sur les différents réseaux sociaux du Salon, on ne trouve la mention de ces grands changements. Et c’est un lien très discret sur le site du Salon qui fait référence à cette mutation, que l’on présente pourtant comme une innovation.

 

La 36e édition du Salon est portée par plusieurs modifications, avec tout d’abord, un relooking extrême. « Un nouveau nom, une nouvelle identité visuelle, une nouvelle mise en espace et une scénographie entièrement repensée », mais les retouches ne sont pas que cosmétiques. Espérons que l'agence Bronx sera encore de la partie, avec ses affiches rondement menées.

 

L’arrivée de Laurence Paul Keller, ancienne de Hermès international, mettra en pratique une devise que la nouvelle Commissaire générale revendique : « La créativité au service du luxe. » 

 

Pour ce faire, le Salon annonce « une programmation culturelle innovante et festive, accessible et qualitative, reflétant la diversité du monde de l’édition, dans et pour la première fois, hors les murs, à Paris ». D’autre part, on verra le retour de la nocturne, qui avait disparu, ainsi qu’une plus grande ouverture vers les publics jeunes.

 

Rendez-vous donc du jeudi 17 mars, pour l’inauguration, et jusqu’au dimanche 20, 19 h. La matinée du 17 sera, par ailleurs, réservée aux professionnels. L'inauguration se déroulera le 16 mars au soir.

 

« Pour sa 36e édition, le Syndicat national de l’édition, associé à Reed Expositions France, transforme le Salon du livre. LIVRE PARIS permettra au visiteur de vivre le livre dans une atmosphère qui éveillera ses émotions et ses sens » assure Vincent Montagne, Président du Syndicat national de l’édition, Président de Livre Paris. 

 

Et de poursuivre : « La programmation exigeante et ouverte à tous rappellera combien les livres, dans leur pluralité et quel que soit leur format, sont des écoles de liberté et de connaissance sur le monde et sur les hommes. »

 

Salon du Livre de Paris 2014

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Cette année, c’est la littérature sud-coréenne qui est l’invitée d’honneur, et la programmation, dans les murs, ou à l’extérieur, sera emportée par Eelyn Prawidlo, en qualité de conseillère littéraire et artistique. 

 

Cette nouvelle édition préfigure donc un changement certain, qui dissimule en réalité les négociations entre la société Reed Expositions et le Syndicat national de l’édition, coorganisateurs. Le premier disposait d’un mandat qu’Antoine Gallimard, lorsqu’il était à la présidence du SNE, avait reconduit pour quatre années, jusqu’en mars 2016. Pour la suite, cela reste la grande inconnue.

 

 

NB : depuis la publication de notre article, les réseaux sociaux du Salon se sont mis en branle pour annoncer la bonne nouvelle.

 

Mise à jour 21 septembre : 

 

Voici le message de Vincent Montagne, adressé aux membres du SNE.

 

« Après avoir beaucoup consulté, écouté, discuté…, il nous est apparu en effet, collectivement, indispensable de repenser “notre salon”, pour conforter sa place de première manifestation culturelle et littéraire en France, reconnue et enviée également à l’étranger :

 

Nouveau nom, nouvelle identité visuelle, nouvelle scénographie, une programmation recentrée, festive, ouverte sur la jeunesse, accessible au plus grand nombre, une ouverture sur la ville, avec quelques premières actions hors les murs, en partenariat avec la Ville de Paris.

 

Construisons ensemble un salon à notre image, reflet de notre diversité et de nos combats en faveur de la promotion du livre et de la lecture, et plus largement, de la liberté de création. Lieu de rencontres professionnelles, d’information et de formation, de rencontres des auteurs et des éditeurs avec le public, de lancement d’ouvrages, de découvertes de littératures du monde entier, plateforme de lobbying auprès de personnalités politiques et de médiatisation…

 

Le Salon est tout cela à la fois et sera encore un peu plus l’année prochaine, grâce à vous. »