La récompense littéraire qui manquait : Le Prix des prix

Clément Solym - 09.02.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix - litteraire - fusion


Trop de prix littéraires qui s'accumulent chaque année, estime Pierre Leroy, proche d'Arnaud Lagardère, qui a décidé de mettre un peu d'ordre dans ces récompenses automnales. Et puisqu'il y a trop de prix, autant en ajouter un de plus.

Oui, mais celui-ci, ce sera un méta-prix. Le prix des prix, un peu comme le cantique des cantiques, mais sans les envolées amoureuses.

Au titre de président du Prix des prix, Pierre Leroy a décidé de réunir un jury pour le moins épatant. Attention, on vous délivre la liste, qui vaut deux ou trois fois son pesant de cacahuètes.

Toutes les personnalités sont décrites comme « engagées dans le domaine culturel ».
  • Christine Albanel, Directrice Exécutive de France Télécom-Orange, ancienne Ministre de la Culture et de la Communication 
  • Alexandre Bompard, Président-Directeur Général de la FNAC ;
  • Marie-Laure Delorme, Journaliste et Chef de la rubrique « Livres » du Journal du Dimanche ;
  • Nicolas Demorand, co-président du Directoire et Directeur de la Rédaction du quotidien Libération ;
  • Marie Drucker, Journaliste et Animatrice de télévision ;
  • Pierre Lescure, Directeur du Théâtre Marigny ;
  • Rémy Pflimlin, Président-Directeur Général de France Télévisions ;
  • Olivier Poivre d’Arvor, Directeur Général de France Culture ;
  • Bruno Racine, Président de la Bibliothèque Nationale de France 
  • Alain Seban, Président du Centre Pompidou ;
  • auxquelles se joindront de jeunes auteurs dont les deux premiers choisis sont : ? Saphia Azzeddine, Écrivain et Réalisatrice ;
  • Fabrice Humbert, Écrivain
Aucun commentaire à faire votre honneur, sinon que la liste débutant par Christine Albanel, on réprime mal un rictus, pour ce qui est de l'engagement dans le domaine culturel. Soit.

Le Prix des prix est une sorte de parasite qui va donc venir se greffer sur l'ensemble de ce qui est déjà fait. Il choisira parmi les divers lauréats des mutiples récompenses (Académie Française, Décembre, Femina, Flore, Goncourt, Interallié, Médicis, Renaudot), celui qui mérite de devenir le Lauréat des lauréats.

« Le jury distinguera ainsi en quelque sorte, “le” livre de la rentrée. » On attend plus d'informations sur ce qui semble vraiment sorti d'une blague de Jarry...

En guise de première réaction, un juré de l'an passé, de l'un des prix qui serviront de vivier, nous dit que c'est « tout simplement absurde. Voilà la plus belle manière de créer un amalgame des genres et de priver tous les prix de leur identité ».