La Reine des Neiges, le blockbuster de Disney, accusé de plagiat

Clémence Chouvelon - 17.04.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - La Reine des Neiges - La Princesse des Neiges - Disney plagiat


Une romancière originaire du Koweït, Muneefa Abdullah, accuse les studios d'animation Disney de plagiat. Elle serait à l'origine de l'histoire de La Reine des Neiges, le film d'animation au milliard de dollars de recette des studios Disney.

 

 

Disney Frozen Cereal #Disney #Frozen #Cereal

(Mike Mozart CC BY 2.0)

 

 

L'œuvre de Muneefa Abdullah, La Princesse des neiges, présenterait de curieuses similitudes avec La Reine des Neiges, Frozen en version originale (la similitude entre les deux titres n'est ainsi que pure coïncidence). La scénariste Jennifer Lee, n'aurait pas inventé l'histoire d'Anna et d'Elsa, la jeune fille dotée du pouvoir de glacer personnes et objets. 

 

Le film est d'ailleurs censé s'inspirer d'un autre conte, Sneedronningen (La Reine des neiges) de Hans Christian Andersen. 

 

L'auteur des Nouveaux contes de fées, d'où est tiré La Princesse des neiges, explique que « les éléments clefs de l'intrigue, les personnages, les thèmes abordés, les évènements, les décors, ambiances et dialogues de La Reine des Neiges entretiennent tant de similarité avec La Princesse des Neiges qu'ils prouvent qu'il s'agit d'une copie, plus qu'une œuvre indépendante ou une coïncidence. »

 

La princesse du conte de Muneefa Abdullah possède elle aussi des pouvoirs qu'elle ne parvient pas à contrôler, pouvoirs qui la pousseront à se cacher après avoir réveillé à cause de ces derniers une sorcière maléfique. Dans La Reine des Neiges, la princesse Elsa s'isole après avoir accidentellement blessé sa sœur et transformé son royaume en glaçon géant.

 

Les studios Disney n'ont pas souhaité s'exprimer sur le sujet pour le moment. Ils ont été poursuivis par l'auteur lundi devant le tribunal fédéral de Detroit pour quatre chefs d'accusation relevant de violation au droit d'auteur (copyright aux États unis).