La rupture de Médicis avec Fémina bientôt définitive

Clément Solym - 26.09.2008

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix - littéraire - Femina


On le sait, le prix Fémina s'est avant tout créé pour proposer une alternative au plénipotentiaire Goncourt. Une année les sépare tous deux, mais voilà, un troisième larron intervint dans le domaine des récompenses : le Médicis. Alors que dans Fémina, quelque chose de féminin se dégageait, du Médicis, une atmosphère toute fraîche de jeunesse devait s'affirmer.

Mais les deux ont été liés durant des années - au moins depuis la création du prix... - pour finalement être presque indissociables, tel un couple logé à l'enseigne de l'hôtel Crillon. Alors, le torchon a brûlé ? Non, mais le besoin de s'affirmer, même à 50 ans (pile-poil cette année) a mené à la rupture.

On le sait de longue date : Médicis et Fémina ne seront plus décernés le même jour. Mais en plus de faire célébration à part, les amants font également chambre à part : le Médicis sera remis le 05 novembre (à l'hôtel Lutetia, Paris 6e) soit deux jours après le Femina, qui lui sera décerné le 03 novembre au Crillon (Paris 8e).

Et alors que les uns et les autres annoncent leurs listes et sélections, on rappelle cette nouvelle optique. « Même si le prix a évolué depuis sa création, on aura toujours cette étiquette un peu intellectuelle », explique l'un des piliers Denis Roche. La faute à la longue présence d'Alain Robbe-Grillet interrogent nos confrères du Figaro ?

Reste que cette année marquera un tournant dans ce ménage, dont l'un est désormais décidé à marquer sa différence.