La Russie célébre le 150e anniversaire d'Anton Tchekhov

Clément Solym - 17.01.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - Russie - célébrer - anniversaire


Anton Tchekhov est né quelque part entre le 17 et le 29 janvier - selon le calendrier, julien ou grégorien auquel on se rapporte - de l'année 1860, ça, c'est certain. Et pour commémorer le 150e anniversaire de sa naissance, la Russie vient d'inaugurer une exposition intitulée Lecture inachevée, qui a puisé dans les archives d'État de quoi présenter au public la vie et l'oeuvre du romancier.


À travers trois salles qui racontent le parcours d'Anton, on pourra découvrir des documents originaux, ainsi que des lettres et des projets laissés en suspens. Dans la première pièce, c'est l'enfance qui est à l'honneur, racontant comment s'est faite la formation littéraire.

On passe ensuite à la seconde, qui relate l'apogée de sa créativité, ainsi que l'amour et la maladie (tuberculose), et notamment son mariage avec Olga Leonardovna Knipper, alors actrice au théâtre d'art de Moscou. La dernière pièce est dédiée à l'inachevé, et raconte sa relation avec le théâtre ainsi que la postérité qui l'a suivi, y compris au cinéma.

Le tout est évidemment tourné de manière à placer Tchekhov au centre de ce qui serait une pièce dont il incarne le personnage principal. On l'y présente tout à la fois comme un fils, un frère, le futur médecin, mais aussi comme mari et même philosophe. Autant de facettes autres que celle du dramaturge, et qui sont moins connues du public.

On découvrira près de 350 documents d'archives le concernant, et l'exposition s'achèvera au 3 mars. Plus de renseignements (en russe...)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.