La Sacem propose de taxer les FAI pour rémunérer les auteurs

Clément Solym - 05.10.2009

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Sacem - taxer - FAI


Reprenant une des idées de Jacques Attali, le président de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem), Bernard Miyet, propose que les fournisseurs d’accès à internet soient mis à contribution pour rémunérer les créations artistiques.

Cette proposition n’est pas sans fondement. Si l’on tient compte du simple fait que le téléchargement illégal a fortement contribué à accélérer la hausse des abonnements souscrits en ADSL, les FAI sont les premiers bénéficiaires du développement de ces pratiques.

Au sein de la mission visant à améliorer l’offre légale, mise en place par le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, la Sacem propose que l’on revienne sur la place occupée par les FAI sur le plan de l’économie numérique. Il paraît effectivement bien étonnant que l’on n’ait pas encore mis en place une taxe sur les FAI qui ont profité pourtant de toutes les illégalités des pratiques actuelles.