Prix Wepler 2015 : se différencier, toujours, des autres prix littéraires

Nicolas Gary - 07.09.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Wepler - récompense - rentrée littéraire


Pour cette 18e édition du Prix Wepler-Fondation La Poste, les organisateurs « récidivent » dans leur action « en pérennisant ce qui nous a différenciés de bien d’autres prix ». Ils tenteront « encore cette année de mettre en valeur une diversité incomparable d’auteurs et d’éditeurs dont nous espérons contribuer à l’émergence dans l’histoire contemporaine de la littérature ».

 

 

 

Et comme chaque année, le prix Wepler renouvelle intégralement son jury, « sa mixité de lecteurs et de professionnels, son indépendance, son engagement et son exigence visionnaire qui explore sans limites aucune les territoires de la création romanesque, en prenant le risque d’une langue neuve ». 

 

Le prix reçoit également le mécénat financier de 10.000 €, et 3000 € de mieux pour la mention spéciale grâce à la Fondation La Poste, la brasserie Wepler et la librairie des Abbesses.

 

« Douze auteurs inclassables, mais éblouissants, inaccessibles, mais bouleversants… », jurent les organisateurs, qui présentent ainsi leur nouvelle sélection.

 

• Pierre Cendors, Archives du vent, Le Tripode

• Lise Charles, Comme Ulysse, P.O.L

• Antoine Choplin, Une forêt d’arbres creux, La Fosse aux ours

• Sophie Divry, Quand le diable sortit de la salle de bain, Noir sur blanc/Notabilia

• Mary Dorsan, Le présent infini s’arrête, P.O.L

• Michaël Ferrier, Mémoires d’outre-mer, Gallimard

• Pascal Herlem, La sœur, L’arbalète/Gallimard

• Jean-François Kervéan, Animarex, Robert Laffont

• Douna Loup, L’oragé, Mercure de France

• Mathieu Riboulet, Entre les deux il n’y a rien, Verdier

• Pierre Senges, Achab (séquelles), Verticales

• Benoît Vincent, Farigoule Bastard, Le Nouvel Attila