La semaine des livres censurés, ou le droit à la lecture défendu

Clément Solym - 14.09.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - censure - livres - semaine


Coup de départ prochainement, pour la 30e édition de la Banned Books Week, qui se tiendra sur tout le territoire étatsunien entre le 24 septembre et le 1er octobre. Que de folles réjouissances en perspective !

On y découvrira prochainement quels sont les livres qui ont été les plus condamnés par l'Amérique puritaine et pour l'occasion, une chaine YouTube a été ouverte, pour recueillir les témoignages des uns et des autres.

En parallèle, signalons la mise aux enchères d'oeuvres de plus de 70 auteurs, frappés par la censure ou non, dont le produit des ventes ira directement à l'association Kids Right to Read Project, chargée de faire respecter le 1er amendement de la constitution. Non, mais !


Ensuite, les éditeurs sont là en soutien, pour apporter de l'eau au moulin, avec des publications qui font grincer des dents.

Cette célébration est la seule à fêter la liberté de lire ce que l'on veut, quand on le veut, et à recueillir l'assentiment de toute la profession, depuis les librairies aux bibliothèques.

Parmi les auteurs régulièrement frappés par la censure, on compte Aldous Huxley, Stephenie Meyer, Sherman Alexie, ou encore l'éternel ouvrage And Tango Makes Three, racontant comment un couple de pingouins mâles adoptent un bébé. (voir notre actualitté)

Ah, l'homosexualité fait toujours recette chez les censeurs. Une histoire de gay savoir...

Voir le site de la manifestation


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.