La stratégie Ender : Orson Scott Card passe sur grand écran

Clément Solym - 17.12.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - La stratégie Ender - Orson Scott Card - cinéma


Orson Scott Card avait fait paraître en 1985 La Stratégie Ender, ouvrage de science-fiction puissant et devenu rapidement un best-seller. Traduit en 29 langues, l'ouvrage passera désormais sur grand écran, avec rien de moins qu'Harrisson Ford en instructeur sadique et sévère. 

 

À l'affiche du film, on retrouvera donc Asa Butterfield, Harrison Ford, Ben Kingsley, Abigail Breslin...

Le film, qui doit sortir le 6 novembre 2013 présente une première image, très révélatrice de l'ambiance futuriste. Même si ça sent gentiment le studio en toc. 

 

 

 

 

Dans un futur proche, des extraterrestres hostiles, les Formics, ont attaqué la Terre. Sans l'héroïsme de Mazer Rackham (Ben Kingsley), le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu.

Depuis, le très respecté colonel Graff (Harrison Ford) et les forces militaires terriennes entraînent les enfants les plus doués dès leur plus jeune âge, afin de découvrir dans leurs rangs celui qui pourra faire face à la prochaine attaque. Ender Wiggin (Asa Butterfield), garçon aussi timide que brillant, est sélectionné pour rejoindre l'élite.

À l'École de Guerre, Ender apprend rapidement à maîtriser des jeux de guerre de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur espoir des forces humaines. Il ne lui manque plus qu'à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour conduire ses frères d'armes dans une bataille épique qui décidera du sort de la Terre et de l'humanité…

 

 

Petit rappel de l'éditeur : 

Andrew Wiggin, dit Ender, n'est pas un garçon comme les autres. Depuis sa naissance, ses faits et gestes sont observés par l'intermédiaire d'un moniteur greffé dans son cerveau. Car ceux qui l'ont conçu ambitionnent de faire de lui le plus grand général de tous les temps, le seul capable de . sauver ses semblables de l'invasion des doryphores. Et alors qu'Ender suit pas à pas le dur chemin de son apprentissage de guerrier, ses créateurs mesurent la gravité de leur choix : en donnant naissance à un monstre, n'ont-ils pas damné l'humanité elle-même ?