La tragique violence des armes à feu dans le quotidien américain

Clément Solym - 19.04.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - film adaptation - David Oyelowo - armes feu Amérique


Le livre de Gary Younge, journaliste au Guardian, sera porté sur grand écran avec David Oyelowo, l’acteur britannique, dans le rôle principal. L’ouvrage est encore à paraître en octobre prochain, mais fait déjà parler de lui. Another Day in the Death of America: A Chronicle of Ten Short Lives, raconte l’histoire de dix enfants tués le 23 novembre 2013 aux États-Unis.

 

 

 

Au cours d’une journée américaine classique, sept jeunes âgés de dix-neuf ans et moins vont mourir d’une arme à feu. En choisissant la journée du 23 novembre 2013, le journaliste Gary Younge va rapporter différentes histoires de l’Amérique, sillonnant le pays à travers ses tragédies. 

 

Un ex-petit ami qui se venge, un gang qui frappe, l’ensemble de l’ouvrage raconte les dangers de la violence armée : le livre se présente comme une chronique ordinaire, mortellement banale, du quotidien américain. Et la série de portraits établie plaide bien entendu en faveur d’une réglementation plus stricte.

 

« À une période où il est devenu incontestable que les Américains ont besoin de repenser leurs positions sur les armes à feu, ce récit place un visage humain – celui d’un enfant – sur les dommages collatéraux provoqués par les armes à travers le pays », explique l’éditeur, Nation Books. 

 

138624_1604

David Oyelowo (Disney, CC BY ND 2.0)

 

 

Pour son ouvrage, Younge est allé à la rencontre de chacune des familles ainsi brisées par les armes, brossant un portrait terrible de ce à quoi la jeunesse américaine peut être confrontée. La faute à pas de chance, quand une balle perdue vient frapper et prendre une vie, dans des circonstances toujours terribles. 

 

Le livre est parti d’un article paru en 2007 par Younge, qui s’était consacré à la mort de plusieurs personnes, dont les médias n’avaient pas fait état. 

 

Le film sera donc porté par David Oyelowo qui avait été nommé au Golden Globe eu meilleur acteur, en 2015, pour son interprétation de Martin Luther King, dans Selma

 

 

via Deadline