Laurence Peyrin reçoit le Prix Maison de la Presse 2015

Antoine Oury - 27.05.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Laurence Peyrin - Prix Maison de la presse 2015 - Zelda Zonk


Un jury de 20 professionnels du livre et de la distribution présidé par Katherine Pancol a remis le 20 mai dernier le Prix Maison de la Presse à Laurence Peyrin pour son deuxième roman, La drôle de vie de Zelda Zonk, publié chez Kero. Une cérémonie organisée au Centre National du Livre, pour une récompense qui se revendique clairement grand public. 

 

  

 

 

Le 45e prix Maison de la Presse a été décerné à Laurence Peyrin pour son roman La drôle de vie de Zelda Zonk (éditions Kero), mercredi 20 mai dernier au Centre National du Livre (Paris). Ce prix récompense chaque année un ouvrage rédigé en langue française destiné à un large public, de manière à devenir la lecture de l'été par excellence.

 

Le jury, composé de 20 professionnels du livre et de la distribution, dont 14 propriétaires de Maison de la Presse, était présidé cette année par Katherine Pancol, elle-même lauréate du Prix Maison de la Presse en 2006 pour Les yeux jaunes des crocodiles (Albin Michel). Parmi les 6 finalistes du prix, le jury a été séduit par La drôle de vie de Zelda Zonk, roman intense et émouvant qui raconte l'histoire d'Hanna, coincée dans un lit d'hôpital à la suite d'un accident de voiture, et qui soupçonne la vieille dame qui partage sa chambre d'être Marylin Monroe. Une enquête qui va l'amener à se questionner sur ses choix de vie…

 

Créé en 1970, le prix Maison de la Presse est cogéré par NAP, groupe de distribution de proximité à la tête du réseau des 650 Maisons de la Presse et 980 Mag Presse en France, et par le Syndicat National des Dépôts de Presse (SNDP). Ce prix reflète l'engagement des commerçants des Maisons de la Presse, qui ont à cœur de conseiller leurs clients dans leurs choix de lecture, au quotidien.

 

Le prix, qui a notamment récompensé depuis sa création Barjavel, Régine Deforges, Amin Maalouf, Daniel Pennac  ou encore Jean Teulé (prix 2008 pour Le Montespan, Julliard), génère tous les ans entre 40 000 et 100 000 exemplaires vendus, selon le livre et l'auteur. L'ouvrage d'Agnès Ledig, lauréate du prix 2013 pour Juste avant le bonheur (Albin Michel) a ainsi dépassé les 160 000 exemplaires vendus. 

 

La lauréate faisait face à Big Daddy, de Chahdortt Djavann (Grasset), La chaise numéro 14, de Fabienne Juhel (Rouergue), La promesse, de Jean-Guy Soumy (Robert Laffont), Poussières d'exil, de Patrick Bard (Seuil) et Six fourmis blanches, de Sandrine Collette (Denoël).