Lausan'noir annule la venue de Marsault, dessinateur controversé

Victor De Sepausy - 25.10.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - Lausan'noir polar manifestation - éditions Ring Marsault - anti-fachos polar suisse


Considérant que la venue de l’auteur Marsault faisait « émerger de réelles inquiétudes », les organisateurs du festival Lausan’noir ont choisi d’annuler la venue de l’auteur. Un choix qui fait du bruit autour de la manifestation suisse romande dédiée au polar. 

 



 

Le théâtre 2.21 et la ville de Lausanne ont annoncé, ce 24 octobre, à l’éditeur de Marsault, les éditions Ring, que les conditions pour « un accueil convenable et en toute sécurité » n’étaient pas réunies. En effet, des « pressions ressenties, les messages reçus [...] laissaient présager des troubles manifestes à venir ». 

 

Pour cette raison, le théâtre a préféré annuler son invitation, d’autant plus que la manifestation Lausan’noir, n’en est qu’à sa deuxième édition. Les risques encourus étaient trop importants, ont estimé la ville, les organisateurs et les responsables du théâtre 2.21 qui ont pris la décision qui s’imposait.

 

De son côté, l’auteur n’a pas manqué de réagir, expliquant sur Facebook que « les antifas suisses ont réussi à faire annuler ma venue au festival de Lausan'noir ». Et d’ajouter : « Même scénario que d’habitude : deux-trois eunuques de 18 ans qui passent des coups de fil en parlant comme dans les films de gangsters, des menaces un peu vagues, et hop : ça se chie dessus et ça annule. »

 

La suite est des plus sympathiques, l’auteur menaçant expressément tous les “antifas” qui le menaceraient : 

 

Faites attention, vraiment. À chaque fois que vous m’empêchez de rencontrer mes lecteurs, la tension monte, chez eux et chez moi, et ça va vous revenir en pleine gueule avec la puissance d’un train en marche.

Ce qui va se passer si vous continuez à nous casser les couilles, je vous le dis calmement, car je ne suis pas un sanguin, est très simple : la prochaine fois que vous viendrez perturber physiquement une de mes dédicaces, mes lecteurs et moi-même on va vous arracher la tête.

 


(Le post a depuis été supprimé par l'auteur)


 

Un auteur de Ring, Ghislain Gilberti a également tenu à intervenir : « Par solidarité avec Marsault qui se voit refuser sa venue au festival Lausann'noir, à Lausanne, je décide d’annuler moi aussi ma venue. Notez bien ceci : Je ne suis pas seul ! Si je ne suis qu’un poids plume, sachez que de nombreux auteurs poids-lourds suivront, et ce festival va se retrouver désert ce week-end. J’enjoins tous les auteurs à se retirer de ce climat puant. »
 

Lausan'noir joue la prudence face aux risques

 

Lausan’noir a officialisé cette information, confirmant l'annulation de la « venue de Marsault, auteur et dessinateur controversé. Le Théâtre 2.21 a fait l’objet de nombreuses menaces ». Dans le communiqué qui suit, la manifestation apporte quelques précisions.




 

La programmation du Festival Lausann’noir se veut l’écho d’une confrontation élargie d’œuvres et d’idées, d’auteurs et de publics. C’est dans ce contexte que Lausan’noir avait invité Marsault. Fort du succès de la première édition en 2016, Lausan’noir souhaite se distinguer par son côté convivial, chaleureux, familial et proche d’un public passionné par l’univers du polar et du noir. Dès lors, le Théâtre 2.21 s’est avéré être le partenaire idéal.
 

C’est avec consternation que nous avons appris à l’orée de l’ouverture du festival, que l’équipe du Théâtre 2.21 a fait l’objet de nombreuses menaces de la part de différents groupes activistes de tous bords. Ni le Théâtre 2.21, partenaire principal du festival, ni Lausan’noir ne sont donc en mesure de faire face au risque sécuritaire potentiel annoncé et largement partagé sur les réseaux sociaux.
 

En concertation avec tous les partenaires impliqués, l’annulation de la venue de Marsault s’est donc imposée. En effet, l’ensemble des conditions nécessaires pour la sécurité de l’auteur, du public et de l’équipe d’organisation ne sont pas réunies. Lausan’noir tient avant tout au bon déroulement de la manifestation dans son ensemble par respect à son public, ses visiteurs et les nombreux autres auteurs attendus durant le week-end.