Le 31e salon du livre de Genève dévoile un “sacré caractère”

Cécile Mazin - 09.02.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon livre Genève - prix public Genève - Assises édition francophone suisse


Le Salon du livre dévoile les grandes lignes de la programmation de sa 31e édition qui se tient du 26 au 30 avril 2017. Le Québec, hôte d’honneur, fait traverser l’Atlantique à pas moins de soixante de ses écrivains. Quelque mille auteurs suisses et internationaux sont attendus sur les dix scènes thématiques désormais incontournables du salon, augmentées cette année d’une nouvelle scène média.

 

 

 

Rarement l’univers de l’édition littéraire québécoise n’aura amené autant de ses représentants sur un salon international. Emmenée par Dany Laferrière et Marie Laberge, une soixantaine d’auteurs venus du roman, de la poésie, de la jeunesse, de la santé ou de l’essai (Kim Thuy, Chrystine Brouillet, Patrick Senécal, Jacques Côté, Louise Tremblay d’Essiambre, David Goudreault, Yvon Dallaire, Fanny Britt) et autant de maisons d’édition, déjà diffusées en Europe ou à découvrir, voilà ce que le Québec et ses compagnons de route du Canada français offrent à leurs cousins suisses, s’inscrivant ainsi de façon éclatante dans cette longue tradition de fraternité francophone sur le terrain du Salon de livre et de la presse de Genève.

 

Le Québec vient également avec une exposition qui transportera les visiteurs au Square Saint-Louis, site cher à de nombreux auteurs et artistes locaux. Le grand poète défunt, Gaston Miron, y a écrit son unique et emblématique œuvre L’homme rapaillé. Rapailler, un québécisme qui signifie « rassembler, vivre ensemble, dans la diversité ». Un terme qui définit parfaitement l’âme du stand. Rapailler, c’est aussi ça le Québec.

 

Le prix du Public

 

Pour la première édition de son Prix du Public, le Salon du livre a reçu pas moins de 351 candidatures de jurés potentiels, dont 84 % de femmes et une moyenne d’âge de 41 ans, venues de toute la Suisse romande mais également de France et même d’Outre-mer. Les dix jurés retenus pour désigner le lauréat, qui sera annoncé au Salon du livre, sont :

 

Claire Bailly, 31 ans, trader ; Catherine Marxer, 63 ans, psychologue ; Jean-Paul Monchau, 67 ans, diplomate à la retraite ; Lucile Airiau, 25 ans, étudiante en Master de muséologie ; Frédéric Erard, 30 ans, assistant doctorant en droit ; Laëtitia Rubine, 25 ans, animatrice scolaire ; Emilie Loertscher, 38 ans, cheffe de projets ; Basile Reinhard, 26 ans, mathématicien ; Alice Bairoch, 30 ans, assistante de recherche ; Frédéric Elkaim, 50 ans, enseignant et conseiller en art contemporain.

 

Les 10 livres sélectionnés sont :

 

La Sonate à Bridgetower, Emmanuel Dongala (Actes Sud)

La porte du ciel, Dominique Fortier (Les Escales)

La valse des arbres et du ciel, Jean-Michel Guenassia (Albin Michel)

Chaleur, Joseph Incardona (Finitude)

Jours merveilleux au bord de l’ombre, Rose-Marie Pagnard (Zoé)

Théa, Mazarine Pingeot (Julliard)

La baleine thébaïde, Pierre Raufast (Alma)

Extermination des cloportes, Philippe Ségur (Buchet Chastel)

Romain Gary s’en va-t-en guerre, Laurent Seksik (Flammarion)

Article 353 du code pénal, Tanguy Viel (Minuit)

 

L’Amérique, les filles et les chamans en expo

 

Plusieurs expositions incarneront en images et discussions des univers éditoriaux lointains, ludiques ou inspirants. Direction le Nouveau Monde avec une exposition pour toutes les générations sur « L’exploration de l’Amérique du Nord » signée Louis-Marie et Elise Blanchard, père et fille auteurs-voyageurs. « Héro(ïne)s » expose le travail d’une vingtaine d’auteurs de BD invitée à imaginer et réaliser la représentation féminine d’un héros de leur choix.

 

Réflexion, impertinence, et révolution ! Plongée également dans la pratique des chamans du monde avec les sublimes photographies de Patrick de Wilde rassemblées sous le titre Les visages de l’invisible. Enfin, « Ces Suisses qui ont fait la France » raconte anecdotes et personnages emblématiques qui marquent l’histoire commune de deux pays voisins en paix perpétuelle depuis 500 ans.

 

Le salon accueille, cette année encore, de nombreuses remises de prix. Le Prix Kourouma, Le Prix du public de la RTS, Le Prix littéraire du premier roman romand SPG, Le Prix RTS Littérature Ados 2017, le Prix Chronos, le prix Enfantaisie, le prix BD Zoom et le Prix du Photographe Voyageur.

 

Les 3es Assises de l’édition francophone et suisse

 

Volet professionnel du Salon du livre et de la presse, les 3es Assises de l’édition francophone et suisse se tiennent mercredi 26 et jeudi 27 avril. Visant à réunir les représentants du monde du livre et de l’édition autour de préoccupations communes, chaque journée sera rythmée par une thématique : « L’exportation du livre dans l’espace francophone » et « La relève dans les métiers du livre en Suisse ».

 

Outre des tables rondes, des témoignages et des regards croisés, des ateliers en petits groupes animés par des experts permettront des échanges approfondis autour de problématiques urgentes. Des rendez-vous dans un lieu privatisé seront organisés, ceci à la demande des professionnels soucieux de nouer de nouveaux contacts et développer leurs réseaux.

 

Inscriptions pour les professionnels