Le 33e prix « Terre de France » décerné à Gwenaële Robert

Maxim Simonienko - 14.12.2018

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - gwenaële robert 2018 - le dernier bain - prix terre france


C'est dans le cadre mythique de l’abbaye royale de Fontevraud, le 7 décembre dernier, que la lauréate a reçu son prix. Étaient présents Franz Olivier Giesbert, président du jury, et Yves Viollier, l’un des cofondateurs de l’association « Terre de France ».
 
Gwenaële Robert © Astrid di Crollalanza
 

Professeur de lettres à Saint-Malo, Gwenaële Robert a déroulé son récit dans le Paris révolutionnaire de l’été 1793. Le dernier bain est celui du conventionnel Marat dans son logis de la rue des Cordeliers, vers lequel convergent trois femmes qui ont pour dessein – chacune pour une raison personnelle et sans se connaître - de tuer « l’Ami du peuple ». L'écrivaine est par ailleurs l'une des lauréates du Prix Talents à découvrir Cultura pour ce même roman. 
 
Créé en 1984, ce prix a pour vocation de promouvoir des romans qui nous parlent de la France dans la diversité de ses régions, et de « donner à l'écriture au pays toute sa place dans le monde littéraire ».

Le résumé de l'éditeur pour Le dernier bain :
 

Paris, an II. La France vibre sous le souffle de la Terreur. Jane, une jeune Anglaise cachée dans l'appartement d'aristocrates émigrés, Théodose, un moine qui a renié sa foi par peur de la guillotine, Marthe, la lingère de Marie-Antoinette emprisonnée au Temple, David, le fameux peintre et député de la Convention, ou encore une Normande du nom de Charlotte Corday, tout juste arrivée à Paris... Ils sont nombreux, ceux qui tournent autour du logis de la rue des Cordeliers où Marat, cloîtré, immergé dans des bains de soufre, traque les suspects hostiles aux idées de la République. Il ignore que certains d'entre eux souhaitent sa mort et qu'il ne lui reste plus que trois jours à vivre. Par cette fiction qui nous propulse dans le coeur battant de l'Histoire, Gwenaële Robert détruit l'image sublime et mensongère que David nous a laissée de son ami Marat. Du bout de sa plume, grâce à un dispositif romanesque et à un sens de la reconstitution impressionnants, elle gratte le vernis de la peinture pour révéler la réalité du monstre.


Le jury était composé de huit abonnés, l’écrivain vendéen Yves Viollier et deux journalistes de la rédaction de Vendée. Petite anecdote sympathique : Olivier, l'un des abonnés sélectionné en tant que membre du jury, aurait raté une réunion du conseil municipal de Pouancé (Maine-et-Loire) pour assister à la première réunion avec ses camarades. 

Gwenaële Robert - Le dernier bain – Editions Robert Laffont – 9782221218716 - 18,50 €

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Robert Laffont
Genre :
Total pages : 240
Traducteur :
ISBN : 9782221218716

Le dernier bain

de Robert, Gwenaele(Auteur)

Paris, an II. La France vibre sous le souffle de la Terreur.

J'achète ce livre grand format à 18.50 €