Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le 60e prix des Libraires décerné à Valentine Goby

Louis Mallié - 18.03.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Valentine Goby - Seconde Guerre Mondiale - Prix des Libraires


Le soixantième Prix des Libraire, fondé en 1955, à été décerné lundi à Valentine Goby pour son roman Kinderzimmer,  paru chez Acte Sud en août 2013, rapporte l'AFP. L'ouvrage narre l'histoire d'une jeune résistante française enceinte dans le camp nazi de Ravensbrück en 1944.

 

 

 

 

 

L'oeuvre met en scène la douleur de la séparation avec  l'enfant, la force des liens solidaires et amicaux qui naissent dans le camp, proportionnels à la dureté de la vie quotidienne. L'héroïne côtoie donc la faim, la mort, ou encore la brutalité des gardes.

 

Pour autant l'ouvrage n'est pas le fruit de la pure dystopie : bien au contraire, il montre comment la lumière peut émerger du fond  même de l'horreur. Elle est ici symbolisée par la « kinderzimmer», « chambre pour enfant », pièce dédiée aux nourrisson qui rattache le camp pour femme à la vie. « J'ai écrit ce roman pour cela, dire ce courage fou à regarder le camp non comme un territoire hors du monde, mais comme une partie de lui. » 

 

Inspiré de faits réels, Kinderzimmer est le 24e roman de Valentine Goby. Originaire de Grasse, elle a publié son premier livre La note sensible chez Gallimard en 2002,  oeuvre qui lui avait déjà valu le prix du premier roman de l'université d'Artois.