Le bide attendu du Guinness Book au cinéma

Clément Solym - 08.06.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Guinness - record - cinéma


Cinéma dans la panade cherche gros carton. À défaut de succès, ce pourrait être un pack de 6. Danny Chun scénariste de la version américaine de la série The Office s'est lancé dans l'ambitieux projet de trouver pour la Warner un digne concurrent au projet Monopoly, le film. On leur sait gré de préciser qu'il s'agit d'un long-métrage. 

 

                                    (Guiness booze) 

 

L'idée ferait sourire si le filon du jeu de plateau n'avait pas déjà été utilisé. On se souvient de l'insipide Battleship qui reprend le concept d'un autre jeu de guerre… maritime celui-ci. La mise en scène de gros vaisseaux est respectée et c'est à peu près tout ce qu'il y a à en dire. Alors, gageons quand même que le livre qui sent bon la tourbe devrait fournir son lot de stars hors normes en taille, largeur et saut à slip. Pour l'heure, Chun travaille toujours à réaliser un script.

 

Étonnant, non ?

 

Tout aussi étonnant, le Guardian révèle un précédent dans l'adaptation de bibles du grotesque et de l'adipeux. Le quotidien en ligne explique qu'en 2007, la Paramount avait lancé l'idée d'adapter Ripley's Believe It Or Not, littérature de l'étrange et de l'intox connue en France sous le nom de « le croyez-vous » ou « le saviez-vous ?» selon les magazines. Au cœur de ce projet évalué à 175 millions $, les producteurs auraient tout naturellement fait appel à Jim Carrey comme acteur principal et Tim Burton à la production.  Nul doute que la Planète des Singes aurait figuré dans les bons films dans ces conditions.

 

La petite légende veut que le livre de tous les records soit le fruit d'un pari de Sir Hugh Beaver, responsables des célèbres brasseries sur l'espèce de volatile la plus rapide d'Europe. S'il ne s'agissait à coup sûr pas de la gallinette cendrée,  l'histoire retient que c'est ce goût pour l'homologation des records qui donna vie au livre.

 

 

Sinon, question longueur anormale d'ongles, certains les laissent atteindre 9 pouces.