Le centenaire Zola au Panthéon, tour du Web

Clément Solym - 04.04.2008

Culture, Arts et Lettres - Salons - Zola - Panthéon - centenaire


« Entre ici, Émile Zola », n'aura pas déclamé un improbable André Malraux en ce 6 juin 1908, lorsque l'écrivain naturaliste fut purement et simplement panthéonisé. Et à l'approche de cette commémoration, plusieurs articles naissent sur la toile, qui rendent hommage au transfert des cendres.

Les Échos nous gratifient d'un petit flash-back tout à fait sympathique, qui rend compte sous la plume journalistique de la « cérémonie mouvementée » qui se déroula alors. On rappelle qu'un antidreyfusard tenta vainement d'assassiner le chef d'escadron présent sur les lieux... Alfred s'en sortit avec deux balles dans le bras.

Du côté de chez Cahiers Naturalistes, on annonce la venue d'un colloque organisé par la Société littéraire des Amis d’Émile Zola et le Centre d’Études sur Zola et le Naturalisme, du 5 au 7 juin prochain dans différents endroits de la capitale.

Reposant à côté de Victor Hugo, quoiqu'on ignore lequel des deux en aurait été le plus flatté, on retrouvera également la lettre du procès verbal de l'inhumation sur le site de Dreyfus culture. Tandis qu'au Panthéon lui-même, on profitera dans la crypte, d'un petit spectacle audiovisuel avec films d'archive qui retrace l'histoire des panthéonisations.

Et pour ne pas faire les radins, nous vous proposons de retrouver deux extraits de l'auteur, dans notre rubrique dédiée Garde tes Michards.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.