'Le Château de ma mère' de Pagnol dedié au cinéma

Clément Solym - 18.06.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - chateau - mere - pagnol


Le 17 juin, le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin inaugurait le château de la Buzine, qui prendra désormais le nom de Maison des cinématographies de la Méditerranée. L'histoire de ce lieu est pourtant tout aussi lié au cinéma... qu'à la littérature.

C'est en effet en 1941 qu'un certain Marcel Pagnol achète l'endroit, situé en aplomb de la vallée de l'Huveaune. Il a, à l'époque, dans l'idée de faire de cet endroit un espace dédié au cinéma, « une cité du cinéma », rappelle l'AFP, mais l'idée n'aboutira pas. L'occupation, durant la Seconde Guerre mondiale, achèvera la vie de l'endroit et Pagnol le revendra en 1973, et la ville rachètera l'endroit en 1995, peu avant que le château n'entre dans les Monuments historiques.


En présence du ministre de la Culture, le maire a ainsi rappelé que cet endroit, devenu le symbolique Château de ma mère, dans les mémoires de l'écrivain, a bénéficié d'un long processus de rénovation, depuis 2007, avec 11,4 millions € d'investissement.

Disposant de 2453 m² d'espace, avec 800 m² reconstruits et rénovés, l'endroit met à disposition
  • une salle de cinéma de 350 places avec orchestre et balcon, comme à la "grande époque". Cette salle accueillera des "ciné-concerts" et des projections de films mettant la Méditerranée à l'honneur, tels que "La Gloire de mon Père" ou "Et Dieu créa la Femme". La salle de cinéma a été entièrement construite sous la terre et engazonnée pour
  • une exposition permanente avec un parcours immersif intitulé "Une journée en Méditerranée". De salles en salles, des extraits de films méditerranéens sont projetés dont l'incontournable "Arrivée d'un train à la Ciotat" des frères Lumière.
  • des salons de réceptions pour acceuillir entre autres des expositions temporaires.
  • deux salles ouvertes aux cinéphiles, une bibliothèque avec revues et ouvrages, ainsi qu'unespace multimédia, permettant au visiteur de découvrir des
  • documentaires et des images d'archives du cinéma de la Méditerranée.
  • une boutique et un restaurant.
Des journées portes ouvertes gratuites sont prévues aujourd'hui et demain.