Le classique The Handmaid's Tale sera adapté en série télévisée

Orianne Vialo - 02.05.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - The Handmaid's Tale série - La Servante écarlate - adaptation Hulu The Handmaid's Tale


L'oeuvre dystopique de la romancière canadienne Margaret Atwood, The Handmaid’s Tale (La Servante écarlate) va faire l’objet d’une adaptation en série télévisée sur la plateforme Hulu, site américain de vidéos à la demande par abonnement qui propose films, séries télévisées et clips musicaux. Ce classique de la littérature canadienne sera porté à l’écran en 10 épisodes en 2017, avec Elisabeth Moss dans le rôle d’Offred (où Defred dans la version française). 

 

 

 

« Hulu s’est établi comme un diffuseur de séries à succès, et quelle meilleure façon d’élargir nos horizons que proposer une série inspirée d’un best-seller, a déclaré le chef de contenu, Craig Erwich. «The Handmaid’s Tale a été considéré comme avance sur son temps, et nous sommes impatients de la porter à la vie sur notre plate-forme. »

 

Bruce Miller, producteur exécutif de la série aux côtés de Daniel Wilson, Fran Sears et Warren Littlefild, sera aussi en charge du scénario de la série. 

 

Publié en 1985 par les éditions McClelland and Stewart, The Handmaid's Tale fut traduit de l’anglais au français par Sylviane Rué sous le nom de La Servante écarlate (Robert Laffond) en 1987. Le roman de l’écrivaine est inspiré de la série de livres de Geoffrey Chaucer, Les contes de Canterbury, une collection de 24 histoires dans lesquelles l’auteur présente un portrait ironique et critique de la société anglaise de l’époque. 

 

Dans son roman de science-fiction La Servante écarlate, Margaret Atwood dépeint un futur proche plutôt chaotique, où la religion domine la politique dans une coalition totalitaire. Les femmes y sont si minoritaires qu’elles sont « en voie de disparition ». Les seules qui sont jugées « utiles » (les plus âgées ou infertiles sont déportées dans des Colonies, où elles manipulent des déchets toxiques) sont divisées en trois classes : les Épouses, seules femmes de pouvoir, les Marthas, qui entretiennent le logis, et les Servantes écarlates, qui ont pour seul rôle d’assurer la reproduction. 

 

Ce livre avait déjà fait l’objet d’une adaptation en juin 1990, réalisée par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff, considéré comme l’un des représentants majeurs du Nouveau cinéma allemand des années 1960-1970. Natasha Richardson, Robert Duvall et Faye Dunaway se trouvaient en tête d’affiche. 

 

En 2009, le livre avait provoqué une vive polémique : des parents d’élèves avaient estimé que le contenu du roman était trop violent, dépravé, anti-chrétien et pornographique. À l’époque, le conseil scolaire de la ville de Toronto avait examiné avec attention cette plainte portée par les parents d’élèves, qui voulaient juste « que l’on explique en quoi c’est un livre approprié » à l’étude par des élèves de 17 ans. 

 

(via The Hollywood Reporter)