Le Congrès international des éditeurs se déroulera en Inde en 2018

Antoine Oury - 09.02.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Congrès international - éditeurs congrès - Inde UIE IPA


Le Congrès international des éditeurs 2018, annonce l'International Publishers Association dans un communiqué, se déroulera en Inde, dans la capitale New Delhi. Le Congrès de l'IPA, Union internationale des éditeurs, UIE en VF, est le grand rendez-vous de la profession. Il coïncidera avec la Foire du Livre de New Delhi, précise l'organisation professionnelle.

 

Road To Remembrance / New Delhi, India (2012)

(Stephan Rebernik, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

On connaissait déjà le lieu du 31e Congrès de l'Union internationale des éditeurs : il se déroulera à Londres, en amont de la Foire du Livre, du 10 au 12 avril 2016. Avec quelques grands noms, déjà dévoilés, dont Arnaud Nourry, PDG de Hachette Livre, l'auteur Alaa al-Aswany ou encore Philip Pullman.

 

L'édition de Londres marquera d'ailleurs un changement au niveau logistique, et les Congrès internationaux deviendront bisannuels. Pour le suivant, on se donnera donc rendez-vous en 2018, en Inde, pour la deuxième fois depuis 1992. L'événement se déroulera à l'hôtel Taj Palace, excusez du peu, et rassemblera quelque 900 délégués. Comme indiqué, le Congrès se déroulera peu avant la Foire du livre de New Delhi, mi-février.

 

« L'Inde moderne est une véritable puissance éditoriale mondiale bâtie sur une riche tradition littéraire. Les livres y sont publiés en 21 langues, dont l'anglais qui reste la langue de l'éducation supérieure », rappelle l'IPA dans son communiqué. Asoke Ghosh, membre du comité IPA et à la tête du directoire de l'éditeur académique PHI Learning, a fait valoir la candidature de l'Inde lors du vote final.

 

« Nous sommes ravis que l'Inde ait été choisie pour accueillir à nouveau le Congrès de l'IPA en 2018. Le Congrès de l'IPA est un moment charnière dans le calendrier de l'édition mondiale, et offre un forum idéal où les éditeurs peuvent se rencontrer et discuter de tout, de droit d'auteur à la liberté de publier, en passant par les technologies et l'avenir de notre industrie » , a souligné Asoke Ghosh.

 

Selon Nielsen, le marché du livre indien est le sixième plus important du monde (il est estimé à 3,9 milliards de dollars), mais également le second plus important en termes d’édition anglophone. Le Congrès de l'IPA sera sûrement aussi l'occasion d'aborder le sujet de la liberté d'expression, encore fragile en Inde, particulièrement lorsqu'il s'agit de religion.

 

Dernièrement, un ancien ministre a ainsi déclaré son soutien à Salman Rushdie et à son livre Les Versets sataniques... 27 ans après sa parution.