Le conte de la dernière pensée, ou Edgar Hilsenrath en couleur

Claire Darfeuille - 01.04.2015

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Edgar Hilsenrath - Exposition - Le Tripode


En amont de la venue exceptionnelle de l'écrivain Edgar Hilsenrath en France, les éditions Le Tripode proposent une exposition de sérigraphies d'artistes inspirées de son roman Le conte de la dernière pensée, qu'elles viennent de rééditer. 

 

 

 

Le Tripode poursuit ses « 400 coups ». Ce projet artistique initié l'an passé propose à 20 artistes d'exprimer leur vision d'un texte publié par la maison d'édition. L'expérimentation graphique se poursuivra jusqu'en 2023, soit 400 affiches au total.

 

20 estampes inspirées du roman Le conte de la dernière pensée

 

Cette année, les sérigraphes ont planché sur  le roman d'Edgard Hilsenrath Le conte de la dernière pensée, dans lequel l'auteur aborde le génocide arménien et qui reparaîtra le 9 avril. Dans le reste de son oeuvre, le célèbre écrivain juif allemand rescapé de la Shoah relate son expérience du ghetto dans une langue très crue et avec un humour noir qui est sa marque.

 

Né dans une famille juive allemande le 2 avril 1926 à Leipzig, Edgar Hilsenrath émigre en Palestine, puis en France et aux États-Unis, avant de revenir en Allemagne dans les années 70. Ses romans Nuit, Le nazi et le barbier, Fuck America ou encore Orgasme à Moscou sont des best-sellers traduits dans une vingtaine de langues.

 

Venue exceptionnelle en France de Edgar Hilsenrath 

 

Sa venue en France, organisée en partenariat avec le Goethe Institut, est un événement, lequel débutera par une rencontre le mardi 21 avril à la Maison de la Poésie et s'achèvera le samedi 25 avril par une lecture à Alfortville qui accueille une importante communauté arménienne.

 

Avec ces vingt nouvelles estampes seront également présentées les vingt premières affiches réalisées l'an passé autour du livre de Jacques Roubaud Tokyo infra-ordinaire (à découvrir ici). L'ensemble des 40 sérigraphies est proposé à la vente.

 

De courtes lectures d'extraits de Gilles Sivilotto « Annotation 6.2 », pièce électroacoustique, seront données à l'occasion du vernissage le jeudi 2 avril à 18 h 30 au Point Ephémère à Paris.

 

L'exposition sera visible du jeudi 02 au mardi 07 avril de 14 h à 19 h au Point Ephémère, du 01 au 30 avril à la librairie Le divan et à la librairie Le Terrier, puis du 9 au 30 avril au MK2 Quai de Loire

 

Tout le programme des rencontres à consulter sur la page « Evénement » du Tripode.