Le festival d’Avignon bénéficie de subventions importantes pour sa 70e édition

Joséphine Leroy - 28.04.2016

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Festival Avignon économie - Festival Avignon Olivier Py - Festival Avignon théâtre


Le budget du Festival d'Avignon va augmenter de 80.000 € pour sa 70e édition, en 2016. Christian Estrosi, président de la région Paca (LR), et Jean-Marc Roubaud, président de la communauté d’agglomération du Grand Avignon (LR), ont annoncé ce 27 avril une augmentation importante dans les subventions octroyées au festival. Une bouffée d’oxygène pour le festival, bien qu'aux yeux de son directeur, Olivier Py, elle ne règle pas entièrement la situation.

 

Olivier py

Olivier Py (Emile Zeizig / CC BY SA- 3.0)

 

 

Dans un accord financier, le Grand Avignon avait baissé sa partition de 49.000 €, conformément à l’accord de financement à parité décidé avec la ville. En tout, le budget prévisionnel de la 70e édition du festival avait diminué de 128.000 €, selon l’AFP.

 

Christian Estrosi, président de la Région depuis l’année dernière, en profite pour égratigner son prédécesseur : « La subvention que mon prédécesseur proposait au festival d’Avignon était de 580.000 €. Aujourd’hui on fait un choix, nous l’augmentons de 50.000 €, nous la portons à 630.000 € », a-t-il annoncé lors d’un point presse à la FabricA, le lieu de résidence et de représentation du festival d’Avignon. 

 

Une manoeuvre politicienne, selon la mairie 

 

La maire y voit une manœuvre politicienne. Cécile Helle (PS) pense que « le président de la région se trompe de cible » et fustige « une venue précipitée pour une réunion d’urgence [qui] apparaît plus comme une gesticulation politicienne que comme un réel intérêt pour le festival ». « Ce n’est pas à la mairie que devra se substituer Christian Estrosi, mais bien au Grand Avignon, présidé par son ami Jean-Marc Roubaud, qui baisse cette année de 49.000 € sa subvention au festival d’Avignon », pointe-t-elle du doigt.

 

Pour clarifier le soutien de la mairie au festival, Cécile Helle rappelle que « la ville d’Avignon renouvelle son accompagnement au festival avec, pour 2016, une subvention de fonctionnement de 931.000 € à laquelle s’ajoutent une subvention d’investissement de 75.000 € et des mises à disposition gracieuse de lieux et de personnel qui se chiffrent à plus de 788.000 € ». 

 

Olivier Py, le directeur du festival, a salué la démarche, mais précise que « le festival d’Avignon reste sous-subventionné par rapport à ce qu’on attend de lui, par rapport au prestige qu’il a dans le monde ». Pour lui, « la culture, c’est un moteur économique considérable ». 

 

Les événements politiques en cours depuis quelques mois ne le laissent d’ailleurs pas indifférent : état d’urgence d’un côté, avec des moyens de sécurité coûteux (« un coût au minimum de 50.000 € ») et négociations sur le régime d’assurance chômage de l’autre, qu'il trouve plutôt positif puisqu'il le décrit comme « bon, viable, équitable », une formule utilisée sur France Inter :