Le Festival sans nom fait régner le polar sur Mulhouse

Antoine Oury - 22.02.2013

Culture, Arts et Lettres - Salons - Festival sans Nom - Mulhouse - Polar


Malgré son aura qui s'étend bien au-delà des limites de l'Alsace, Mulhouse n'abritait pas de festival dédié au polar, préférant les salons du livre plus généralistes. Le crime est désormais absous avec le Festival sans nom, qui s'offre pour parrain de son édition inaugurale RJ Ellory. Et mobilise la ville pendant 3 jours pour la faire entrer dans l'ère polar...

 


 

 

Avant que vous ne posiez la question, le Festival sans nom est bien une référence - si l'on peut utiliser le terme - au Livre sans nom, le best-seller américain rédigé par un anonyme et publié en France par Sonatine. « La proposition est sortie parmi les premières. On a demandé à l'éditeur si l'on pouvait utiliser la formule. Et son rôle s'est étendu, puisque c'est Sonatine qui publie également RJ Ellory », se souvient Hervé Weill.

  

Les amateurs de polar doivent déjà s'y retrouver : Weill, à l'origine du projet, a mené à bout de clavier le « Blog littéraire alternatif » Passion-Bouquins.com depuis deux ans. Fournissant un travail quantitatif et qualitatif, il se lie d'amitié avec les acteurs du livre dans sa ville et ailleurs (Ellory serait inscrit à la newsletter), à la tête desquels la librairie indépendante Bisey. « Un soir, autour d'un repas, on en est venus à se demander pourquoi on n'organiserait pas quelque chose. » Aussi simple que ça.

 

Le financement du festival a pu compter, d'emblée, sur la participation de l'association régionale Entreprises et médias d'Alsace, qui rassemble des professionnels de la communication et des médias : « La mobilisation des capitaux a été plus aisée, et relève surtout de partenaires privés » : la ville de Mulhouse a bien entendu ajouté sa pierre au projet, au demeurant. Finalement, le marché repose à la fois sur des échanges de visibilité et des apports financiers.

 

L'autre pilier du Festival, c'est la librairie Bisey, « indispensable pour les relations avec le milieu de l'édition et les auteurs », souligne Hervé Weill. Les organisateurs ont convié 23 auteurs, qui débarqueront les 8,9 et 10 mars prochains dans la ville grâce à un train spécial affrété par la SNCF. « Nous avons préféré réduire le nombre des auteurs et privilégier la mobilité de ces derniers. »

 

Et la diversité du programme : outre la séance de cinéma du dimanche matin, Une affaire d'état, tiré de Nos fantastiques années fric de Dominique Manotti, une troupe de théâtre s'investira dans des saynètes pour accueillir les auteurs et réjouir les visiteurs. Les concerts programmés sont également marqués par le sceau de l'originalité, puisqu'ils ne seront composés que d'oeuvres de compositeurs ayant eu une vie criminelle, qu'ils aient été victimes ou coupables. Enfin, et non des moindres, une scène de crime sera installée sur la Place de la Réunion par la police scientifique de Mulhouse...

 

  Le Festival sans Nom de Mulhouse 2013 by   ActuaLitté




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.