Le Fléau de Stephen King, une minisérie apocalyptique en prévision

Clément Solym - 31.01.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Stephen King Fléau - adaptation série Fléau - Stephen King président


Et revoilà en majesté s’avancer le King, pour qui CBS All Access vient de dérouler le tapis rouge, jusqu’au pied du trône. Une série de 10 épisodes est annoncée, inspirée du roman The Stand ou Le Fléau en version française (traduction Jean-Pierre Quijano, chez JC Lattès en 1993). 

P9013715
ozzthegod, CC BY SA 2.0
 

Et zou, une nouvelle fois, Stephen peut se sentir fier de ses horreurs. Le Fléau est une œuvre post-apocalyptique des plus impressionnantes – et probablement l’un des piliers dans la bibliographie kingienne. Des personnages hauts en couleur, une peste qui décime l’humanité, des poches de survivants... et des brins d’espoir auxquels se raccrocher désespérément.
 

Il a suffi que l’ordinateur d’un laboratoire ultra-secret de l’armée américaine fasse une erreur d’une nanoseconde pour que la chaîne de la mort se mette en marche. Le Fléau, inexorablement, se répand sur l’Amérique et, de New York à Los Angeles, transforme un bel été en cauchemar. Avec un taux de contamination de 99, 4 %.
Dans ce monde d’apocalypse émerge alors une poignée de survivants hallucinés. 
Ils ne se connaissent pas, pourtant chacun veut rejoindre celle que, dans leurs rêves, ils appellent Mère Abigaël : une vieille Noire de cent huit ans dont dépend leur salut commun. Mais ils savent aussi que sur cette terre dévastée rôde l’Homme sans visage, l’Homme Noir aux étranges pouvoirs, Randall Flagg. L’incarnation des fantasmes les plus diaboliques, destinée à régner sur ce monde nouveau. C’est la fin des Temps, et le dernier combat entre le Bien et le Mal va commencer.


De l’effondrement d’une société tout entière à la survie terrible au sein d’une nouvelle ère dirigée par une femme de 108 ans – Abigaël, donc –, face au mal absolu... Le Fléau ne manque pas de panache.

Certes, ce n’est pas la première fois qu’il sera porté sur les écrans puisqu’en 94, ABC avait diffusé une insupportable minisérie de huit heures. La médiocrité de cette production avait conduit d’autres aventuriers à tenter de mieux faire – Warner Bros, vingt ans plus tard, s’y était même frotté.
 

La version 1994 où, bon... ben fallait pas les inviter, en somme


Sauf que Josh Boone, le producteur, ne se dégonfle pas : engagé pour cette nouvelle version, avec Ben Cavell pour l’aider dans la rédaction du scénario, c’est la dernière tentative en date pour rendre tout à la fois l’atmosphère écrasante et la terre désolée que l’on découvre dans le livre.

Dans un communiqué, King, pas bégueule ni rancunier, assure être très enthousiaste à l’idée qu’une nouvelle fois, on s’attaque à ce monolithe. « Les personnes impliquées sont des hommes et des femmes qui savent très bien ce qu’ils font. Les scripts sont en béton. Le résultat semble être quelque chose dont on se souviendra et de passionnant. Je pense que cela emportera les spectateurs loin, vers un monde où ils espéreront ne jamais arriver. »
Boone, de son côté, affirme avoir lu le livre quand il avait 12 ans : « Mes parents, baptistes, l’ont brûlé dans notre cheminée lorsqu’ils l’ont découvert. De rage, j’ai piqué le numéro de compte FedEx de mon père, et envoyé à King une lettre lui racontant mon amour pour son travail », se souvient-il.

Quelques semaines plus tard, au courrier, un colis avec plusieurs livres de King lui parvenait, avec une petite note pour le remercier de cette affection. Ce qui a fait également fondre les parents implacables... Tout est possible.

Même un virus mortel s’abattant sur l’humanité...  


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.