medias

Le Grand prix national de la poésie 2017 remis à Franck Venaille

Antoine Oury - 03.03.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Grand prix national de la poésie - Franck Venaille - Franck Venaille poésie


Le Printemps des Poètes se déroule du 4 au 19 mars 2017, mais la ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a donné le coup d'envoi de la manifestation ce jeudi 2 mars. Elle a ainsi annoncé le lauréat du Grand prix national de la poésie, remis cette année à Franck Venaille.

 

Ministère de la culture à Paris

Le ministère de la Culture (benoit theodore, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

À l’occasion du lancement de la 19e édition du Printemps des Poètes, Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a remis le Grand prix national de la poésie 2017 à Franck Venaille. C’est toute l’œuvre de ce grand auteur qui est honorée à travers ce prix. « Une œuvre dont la langue poétique, porteuse d’un souffle intense et d’une voix singulière sert merveilleusement des textes chargés du sens tragique de l’existence », souligne Audrey Azoulay dans un communiqué.

 

La ministre a souhaité relancer ce prix remis à de grands noms de la poésie contemporaine au premier rang desquels Aimé Césaire, Yves Bonnefoy, Anne Perrier, Jacques Roubaud ou Philippe Jaccottet et a ainsi confié la présidence du jury à Vénus Khoury Ghata, romancière et poète, icône féminine de la littérature francophone contemporaine.

 

Le prix est doté par le ministre chargé de la culture d'un montant de 15 000 €.

 

Le Printemps des poètes pour « mettre en avant l’humanité et la dignité »

 

La présentation du poète par Gallimard : 

 

Sarcastique, désespéré, violent, fragile et froid, Franck Venaille fait entendre depuis son premier recueil des années 60, une voix singulière, solitaire jusque dans l'expression de la fraternité. D'abord poète du " vivre-révolté ", du cri en forme d'exorcisme, Venaille devient ensuite un écrivain en conscience. Le spontané, l'éruptif, passent derrière plusieurs écrans et l'écriture accède au labyrinthe, restitue le processus intérieur qui creuse, dénude et tout à la fois obscurcit.

 

Chaque poème, chaque récit se voient investis de hantises scrupuleuses, de phrases brutalement timbrées, et qui mettent le sens à vif et les sens en alarme. Mais, chez Venaille, le ressassement tragique se défie des parures de la tragédie ; il s'oriente plutôt vers l'ironie sauvage, soudaine comme un coup de couteau, et les bouffonneries teintées de sperme et de sang. Surtout, l'agencement des phrases, la scansion des vers, le métier d'écrivain qu'il ritualise presque, lui permettent de choisir ses territoires et d'inventer son langage.

 

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre :
Total pages : 313
Traducteur :
ISBN : 9782070410828

La descente de l'Escaut ; tragique

de Franck Venaille(Auteur)

Sarcastique, désespéré, violent, fragile et froid, Franck Venaille fait entendre depuis son premier recueil des années 60, une voix singulière, solitaire jusque dans l'expression de la fraternité. D'abord poète du " vivre-révolté ", du cri en forme d'exorcisme, Venaille devient ensuite un écrivain en conscience. Le spontané, l'éruptif, passent derrière plusieurs écrans et l'écriture accède au labyrinthe, restitue le processus intérieur qui creuse, dénude et tout à la fois obscurcit. Chaque poème, chaque récit se voient

J'achète ce livre grand format à 11.90 €