Le Hindu Best fiction 2010 polémique sur les castes

Clément Solym - 03.11.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - littéraure - indienne - Manu


 Manu Joseph voit donc son premier roman Serious Men titré. Et facteur de controverse.

C'est une entrée fracassante dans le monde de la littérature pour l'éditeur d’Open Magazine. Après s'est vu décerné le prix et sa pièce jointe de 500 000 roupies, l'auteur s'est déclaré très heureux, bien que le livre suscite différentes opinions. « Certains lecteurs m'ont dit haïr le livre ».


On ne peut évidemment plaire à tout le monde, et essayer n'est que perte de temps. Mais lorsque l'on écrit au sujet des castes en Inde, c'est sûr qu'il y aura des mécontents.

Le livre raconte l'histoire d'Ayyan Mani, un Dalit (caste inférieure) travaillant pour un brahmane (caste supérieure). L'homme veut changer sa situation qui l'exaspère, et crée toute une légende à propos de son fils de 10 ans, selon laquelle il serait un pur génie en mathématiques. un mensonge qui devient au fur et à mesure du récit de plus en plus difficile à tenir.

« La littérature indienne en anglais n'avait pas encore approché le roman de la manière dont il l'a fait » déclare la romancière Shashi Deshpande, membre du jury. « Il a plongé dans l'esprit d'un Dalit avec style et panache. Rendre authentique le fait d'avoir un Dalit parlant anglais est difficile, il l'a fait facilement, sans rendre ceci grotesque. Il a franchi une barrière ».


Manu Joseph a passé une partie de sa vie dans un quartier pauvre de Mumbai (Bombai) : « le bon côté d'être écrivain, c'est que tous vos malheurs deviennent de la matière ». et d'ajouter : « la plupart des lecteurs indiens en anglais sont d'une caste élevée, et l'un des loisirs des castes supérieures est la compassion envers les pauvres. Je pense que les pauvres sont de plus en plus compétents, et le temps est venu de les décrire d'une manière plus réaliste. Ayyan est un outsider, mais à cause de sa situation, non pas de ses aspirations ou de son intelligence ».

Roland Philips, directeur de John Murray, qui a publié le livre au Royaume-Uni, a salué « la fraîcheur de la voix et de la narration », ainsi que "l'humour très noir". en avouant attendre un prix dans ce pays pour Joseph.

Ce qui ne serait pas forcément une bonne nouvelle pour l'écrivain : « en Inde, le roman est très bien reçu. Tant qu'il ne gagne pas le Booker ... la plupart des livres indiens qui ont gagné le Booker n'ont pas été bien accueillis en Inde, parce que la question qui est alors soulevée est : le roman est l'interprétation de l'Inde pour les étrangers, est-ce une interprétation juste ou un modèle exotique? ».


Crédits Photos



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.