Le Journal d'Anne Frank décliné en film d'animation par Ari Folman

Julien Helmlinger - 13.12.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Anne Frank - Film d'animation - Ari Folman


Après avoir été primé du meilleur film d'animation pour Le Congrès, aux European Film Awards, le cinéaste israélien Ari Folman a annoncé le projet de décliner Le Journal d'Anne Frank en dessin animé destiné à un public familial. La fondation baptisée du nom de l'adolescente déportée dans les camps nazis aurait d'ores et déjà ouvert ses archives à l'équipe du film, qui bénéficierait donc de tout le soutien des héritiers de l'auteure.

 

 

 

 

Le cinéaste israélien, à l'origine notamment de Valse avec Bachir, se lance dans ce projet avec l'ambition d'en faire une oeuvre grand public. Une orientation qui offrira peut-être une alternative à ces parents qui réclament parfois la censure de l'oeuvre originale dans les bibliothèques scolaires, pour ce que le journal raconte de trop intime à leurs goûts. 

 

Avec la productrice Diana Elbaum, le réalisateur nominé et primé aux Oscars bénéficierait d'un accès sans restriction aux archives de la fondation Anne Frank, qu'a initiée son frère Otto en 1963. Les deux producteurs ont acquis les droits d'adaptation d'une oeuvre qui n'en serait pas à sa première, en prévision d'une sortie internationale traduite en de nombreuses langues, .

 

Car s'il suscite parfois l'émoi des parents pudiques, Le Journal d'Anne Frank constitue toutefois un important repère historique. Pour Ari Folman : « Il y a un vrai besoin de créer du nouveau matériel artistique autour de ce témoignage pour entretenir le devoir de mémoire auprès des jeunes générations. »

 

Le réalisateur s'attend à une véritable aventure, et confie y voir un « véritable défi ». En espérant que celui-ci sera relevé avec brio, son film sera cofinancé par la maison de production belge, Purple Whale Films. D'autres se sont déjà penchés par le passé sur des adaptations pour le théâtre, le cinéma et la télévision. La dernière en date étant une série TV produite en 2009 par la BBC, en 5 épisodes, sur un scénario de Deborah Moggach.

 

Après Valse avec Bachir, dans lequel il contait l'époque où, jeune militaire, il a participé à l'invasion par l'armée israélienne du sud du Liban, le réalisateur renoue ainsi avec les thèmes de la mémoire et des traumatismes. La production du long-métrage devrait commencer début 2014.