Le Livre sur les quais de Morges : pas assez d'auteurs suisses ?

Clément Solym - 22.08.2018

Culture, Arts et Lettres - Salons - Morges Livre quais - auteurs suisses romands - choix invités auteurs


La manifestation suisse qui se déroule à Morges va ouvrir sa 9e édition ce 31 août. Mais le choix des auteurs invités fait débat – au point de quasi mettre le feu au lac. L’association vaudoise des écrivains déplore un manque de représentativité chez les invités : bien plus de stars que d’écrivains locaux, en somme.

 

Le liver sur les quais 2017
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Dans un communiqué cité par la RTS, l’AVE déplore en effet un changement de critère de sélection pour les auteurs : il fallait avoir publié un titre au cours de l’année passée. Désormais, indique l’association, « tendance est à la programmation de gens dont les ouvrages sont de moins en moins liés à la littérature ». 

 

Et plus encore, ajoute Sabine Dormond, la présidente : « Nous regrettons d’autant plus cette évolution que Le Livre sur les quais est soutenu par les pouvoirs publics locaux, cantonaux et fédéraux, dont l’une des missions affichées consiste à soutenir l’art et la culture suisses. »

 

Non point, garantit Le Livre sur les quais, dont la programmation ne s’opère pas en fonction de la représentation des auteurs par les associations, mais de la diversité des œuvres. 

 

Sauf qu’en période de rentrée littéraire, l’AVE pointe que des auteurs suisses romands avec une actualité éditoriale ne sont pour autant pas retenus. Les critères de sélection sont vus comme « opaques », et, par conséquent, la littérature romande perd, en cette circonstance, la visibilité octroyée. 

 

« Cette importante manifestation qui draine des dizaines de milliers de lecteurs était par le passé une riche et joyeuse vitrine pour la rentrée littéraire suisse romande », poursuit Sabine Dormond. Et comme des financements publics sont en jeu, la crispation est plus grande encore.

 

Pour Sylvie Berti Rossi, qui dirige l’association Le Livre sur les quais, les protestations n’ont pas lieu d’être. « Nous voulons favoriser la découverte de nouveaux talents et construire une programmation riche et variée [...] plus d’un tiers des invités vient pour la première fois », indique-t-elle à 20Minutes.ch.

 


 

Et d’avancer que la manifestation refuse du monde chaque année, attendu qu’elle ne peut accueillir que 280 invités. D’ailleurs, pour 2018, non seulement on compte plus de nouveaux venus, mais surtout, 10 à 15 % d’auteurs romands de plus qu’en 2017. 
 

En septembre, le festival du livre change Sion
en “Terre de voyage”

 

Que la manifestation préserve un choix dans ses décisions et volonté d’invitation, c’est une chose que l’on admet chez les éditeurs suisses. Cependant, pointe l’un d’entre eux à 24 heures, « c’est assez aléatoire ». 
 

mise à jour 27 août - 15 h
 

On apprend qu'un salon off a été monté par un regroupement d'écrivain, pour répondre à la direction de Morges.

À l’initiative de Cécile Hussain-Kahn, quelques auteurs romands non invités à Livres sur les quais participeront à un festival OFF en ville de Morges. Vous aurez le plaisir d’y rencontrer Monique Meyer Rebetez, Catherine Fernandes, Timba Bema, Jean-Luc Chaubert, Tiffany Jaquet, Gilles de Montmollin, Jérôme Plattner, Loÿse Pahud, Alexandra Cinter, Sabine Dormond et Olivier Chapuis.

Dormond et Chapuis vous accueilleront dans les locaux de Kuoni au centre commercial des Charpentiers, rue des Fossés 4, pour vous dédicacer Ma place dans le circuit et Le chat.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.