Le Man Booker International Prize, un prix littéraire tourné vers la France en 2016

Antoine Oury - 06.07.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Man Booker Prize - Man Booker Prize prix littéraire - Man Booker Prize lauréat


Le Man Booker International Prize, un des plus importantes récompenses littéraires au monde, salue chaque année « une réussite dans le domaine de la fiction, au niveau mondial » en sélectionnant des livres disponibles en traduction anglaise du monde entier. Cependant, la sélection est souvent tournée vers l'Europe, et plus particulièrement vers la France en 2016, révèlent des chercheurs.

 

2010 Man Booker Prize Winner

(Mark Morgan, CC BY 2.0)

 

 

Le Royaume-Uni est peut-être sorti de l'Union européenne, mais l'Europe reste centrale dans le processus de sélection des jurés du Man Booker International Prize : les chercheurs Alex Butterworth, Tommaso Elli et Michele Invernizzi du DensityDesign Research Lab de Milan, en Italie, ont compilé les données relatives aux prétendants proposés pour le Man Booker International Prize 2016.

 

Ce dernier prend en compte tous les romans traduits en anglais, du monde entier, pour sacrer le grand vainqueur. Cela dit, l'Europe reste un important bastion d'auteurs proposés pour le Man Booker International Prize : le français arrive d'ailleurs en tête des langues d'origine, suivi par l'espagnol, le suédois, le néerlandais, l'italien et le norvégien. La visualisation proposée par les chercheurs est assez intéressante, car elle prend même en compte la nationalité et le lieu de résidence des auteurs en compétition.

 

156 livres traduits en anglais en 2015 ont été proposés pour le Man Booker International Prize 2016 : ils ont été traduits de 26 langues différentes, dont 14 langues de l'Union européenne. L'intégralité de l'examen des données est disponible.

 

On se souviendra que deux auteures françaises avaient fait partie de la « longlist » du Man Booker International Prize, Marie NDiaye et Maylis de Kerangal.

 

Et c'est finalement une auteure sud-coréenne, Han Kang, et sa traductrice Deborah Smith qui ont remporté le fameux prix en 2016 pour The Vegetarian, paru en France sous le titre La Végétarienne aux éditions Le Serpent à plumes, traduit du coréen par Jeong Eun-Jin et Jacques Batilliot. 

 

A GEOGRAPHY OF AUTHORS Whose works were submitted to the MAN BOOKER INTERNATIONAL PRIZE FOR TRANSLATED FICT... by ActuaLitté on Scribd