Le manuscrit de la première traduction française de Confucius rejoint la Chine

Gariépy Raphaël - 05.11.2020

Culture, Arts et Lettres - - Confucius Xi Jinping - Emmanuel Macron président - Livre rare culture


En mars 2019, alors que le mouvement des gilets jaunes bat son plein, Emmanuel Macron et Xi Jinping doivent se rencontrer non loin de la ville de Nice. Un peu avant de rentrer dans le vif du jeu diplomatique, le président français offre à son homologue chinois un présent : un livre rare du XVIIe siècle, la première traduction française des écrits du philosophe Confucius. 
 
 
 
Après avoir accepté le présent, Xi Jinping avait assuré au président français que le précieux manuscrit serait ramené dans son pays et placé au sein de la bibliothèque nationale de Chine. C’est aujourd’hui chose faite : Confucius ou la Science des Princes a été remis officiellement à l’organisme mercredi dernier. 

Sous la reliure en cuir de l’ouvrage, on trouve des traductions de La Grande Etude, des Entretiens de Confucius et du Zhong Yong, trois des œuvres majeures du philosophe chinois. Les 206 pages manuscrites de l’ouvrage comportent de plus quelques annotations. 
Le livre est l’œuvre du médecin français François Bernier. Si celui-ci n’a jamais connu la Chine, il aurait passé plusieurs années en Inde et ce serait imprégné de la culture orientale. En 1688 il se lance dans la traduction française du Confucius Sinarum Philosophus, une version imprimée en latin des préceptes de Confucius publiée en 1687.

Comme l’explique Rao Quan, directeur de la bibliothèque : « L’auteur espérait que les jeunes dirigeants et nobles d’Europe pourraient apprendre de la Chine ancienne et que cela améliorerait leur moralité et leur sagesse politique ». 

« La Chine, où Confucius est né, est le meilleur foyer pour ce livre », a affirmé l’ambassadeur de France en Chine, Laurent Bili, lors de la cérémonie mercredi dernier. La Bibliothèque nationale de Chine prévoit d’exposer le manuscrit jusqu’au 6 décembre prochain pour que le public puisse l’admirer. Confucius ou la Science des Princes faisait jusque là partie d’une collection privée.


Via French.China.org

Crédit photo : Confucius - Domaine public 


Commentaires
Emmanuel ou Emmanuelle?
Le pillage continue... Macron n'a aucun droit sur les trésors nationaux, surtout pas de les distribuer ! Ce n'est pas la première fois qu'il agit comme ça. Qui osera stopper ce pillage ?
La dernière phrase de l'article précise que le document appartenait à une collection privée, donc l'inaliénabilité des biens publics ne s'applique pas.

Ceci dit, je suis d'accord pour regretter ce geste.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.