medias

Le Mexique refuse une année d'hommage à une ravisseuse

Clément Solym - 15.02.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - france - mexique - cassez


Alors que Nicolas Sarkozy, en accord avec Florence Cassez avait décidé hier soir de ne pas annuler l'année du Mexique en France, conformément aux souhaits de la jeune femme condamnée à 60 années de prison, pour enlèvement, c'est la ville de Mexico qui vient de frapper très fort, ajoutant à la tension diplomatique.

Hier soir, comme prévu, les parents de Florence étaient reçus à l'Élysée. Leur fille, accusée et condamnée pour « complicité d'enlèvement » a été jugée par la justice mexicaine. Interdiction de revenir en France purger sa peine. (notre actualitté)

Et pas de remise. Une situation dans laquelle Florence clame son innocence de toutes ses forces, cela ne change rien. Au point que sa mère ait demandé au président de la République d'annuler la célébration de l'Année du Mexique en France. Sa fille préférait au contraire que cette fête soit maintenue, pour ne pas qu'on l'oublie. (notre actualitté)

Le ministre de la Culture s'était retranché derrière l'avis du président, estimant qu'il ne se prononcerait qu'après la rencontre des parents avec Nicolas Sarkozy. C'est désormais chose faite, évidemment... Mais voilà : la crise franco-mexicaine est lancée. En effet, selon le Parisien, la ville de Mexico vient de décider ne de pas prendre part à cette manifestation.

« À la lumière des déclarations du président Sarkozy, le gouvernement du Mexique considère que n'existent pas les conditions pour que l'année du Mexique en France soit menée à bien de manière appropriée et que soit mis en oeuvre l'objectif pour lequel elle avait été conçue », selon le ministère des Affaires étrangères mexicain.

En effet, le président avait demandé de nouveau que la prisonnière soit de nouveau transférée en France.

« Il est vraiment surprenant qu'un chef d'État prenne une décision de politique extérieure affectant les liens entre deux peuples et deux gouvernements en consultant une personne condamnée par la justice mexicaine pour des délits de nature particulièrement grave. »

Et le ministère de conclure : « Nous avions été invités à un événement culturel et cela devient un hommage à une ravisseuse. »



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.