Le musée de la Vie romantique et le Grand Palais ouvrent les salons littéraires

Antoine Oury - 04.04.2019

Culture, Arts et Lettres - Expositions - salons litteraires - exposition vie romantique - paris romantique litterature


Le musée de la Vie romantique et le Petit Palais s'associent pour présenter, du 22 mai au 15 septembre 2019, |'exposition « Paris romantique 1815 — 1848, Les salons littéraires », qui ne propose rien de moins qu'un véritable panorama culture de la capitale entre 1815 et 1848. Peintures, sculptures, dessins, costumes et manuscrits constitueront l'exposition.

François-Louis Dejuinne, La Chambre de Madame Récamier à l'Abbaye-aux-Bois (1826)
Paris, musée du Louvre


Durant la première moitié du XIXe siècle, les plus grands noms de la littérature — parmi lesquels Honoré de Balzac, Victor Hugo, Alfred de Musset, Théophile Gautier — se réunissent dans des salons en compagnie d’autres artistes pour échanger sur leurs créations. 

Cette camaraderie, éloignée de l’image habituelle de I’écrivain solitaire, a contribué à l’affirmation du mouvement romantique, fondé sur un dialogue incessant entre la musique, la littérature et les beaux-arts. Pour en rendre compte, l'exposition propose d’abord une immersion au cœur d'un salon de l’époque. 

Dans l’atelier-salon d’Ary Scheffer, la bibliothèque, le piano et un accrochage de peintures inspirées notamment de références littéraires, à l’instar du Combat du Giaour et du Pacha d’Eugène Delacroix, évoquent cette atmosphère propre au romantisme. Le public découvre ensuite les « cénacles », ces cercles plus restreints d’hommes et de femmes de lettres, dont ceux initiés par Charles Nodier, Victor Hugo ou Delphine de Girardin, où |’on débat aussi bien de poésie, d'art et de littérature que de |'actualité politique. 

Le parcours se termine par l’évocation de la postérité des écrivains et poètes qui deviennent, au milieu du XIXe siècle, des figures publiques et populaires. lls sont célébrés par les médaillons et bustes de David d’Angers et caricaturés par le graveur Jean-Jacques Granville ou le sculpteur Jean-Pierre Dantan.
 

Une médiation spécifique liée à l'exposition


Cette exposition s’accompagne d’une médiation spécifique : un cabinet d’écoute propose des textes de |’époque lus par des comédiens, une sonorisation d’ambiance est réalisée par la médiathèque musicale de Paris et des dispositifs numériques sont à la disposition du public.

Une carte interactive situe les salons littéraires emblématiques de la capitale tandis qu'une application mobile invite les visiteurs à prolonger le parcours en partant dans Paris sur les traces toujours palpables de cette période. En complément de |'exposition, une riche programmation culturelle propose des visites animations, des conférences, concerts et spectacles rendant nommage à cette fraternité des arts si chère aux artistes et écrivains romantiques.
Au Petit Palais, « Paris Romantique, 1815 — 1848 » présente cette fois près de 600 œuvres et plonge le visiteur dans le bouillonnement artistique, culturel et politique de cette période.

Grâce a une scénographie immersive, le parcours invite à une promenade dans la capitale à la découverte des quartiers emblématiques de la période : les Tuileries, le Palais-Royal, la Nouvelle-Athènes, Notre-Dame de Paris ou les Grands Boulevards.
 


Commentaires
Merveilleuse France je vous aime ét j'y serai
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.