Le Persan, d'Alexander Ilichevski, doté d'une fameuse traductrice

Cécile Mazin - 02.02.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - traduction russe - prix littérature - russophone


Le 9e prix Russophonie pour la meilleure traduction du russe vers le français à été  janvier remis samedi 31 à Hélène Sinany pour sa traduction Le Persan d'Alexander Ilichevski, ED. Gallimard. 

 

 

 

Hélène Sinany a enseigné à la Sorbonne (Paris‐IV), puis comme traductrice au Service français de traduction à l'ONU (New York). C'est là qu'elle a pu acquérir une expérience des sujets scientifiques et techniques qui s'est révélée particulièrement utile lorsque elle a entrepris de traduire Le Persan où l'auteur, lui‐ même de formation scientifique, fait référence à de nombreux domaines : scientifique, musical, cinématographique, philosophique, historique, religieux ou littéraire. 

 

Le 9e PRIX RUSSOPHONIE a été remis le 31 janvier dans le cadre des Journées du livre et des littératures russes qui se sont déroulées à la Mairie du 5e arrondissement et réunissaient de nombreux auteurs. Le Prix Russophonie est doté d'une récompense financière et la lauréate a également reçu une oeuvre originale du sculpteur Victor Kriouchkov.

 

A propos du livre :

Ilia Doubnov rentre dans sa ville natale, en Azerbaïdjan, après de nombreuses années passées à l'étranger. Devenu physicien reconnu, il retrouve son grand ami d'enfance nommé Hachem, d'origine iranienne, qui avait dû fuir son pays pour rejoindre cette zone frontalière après la révolution de 1979. Les deux protagonistes sont passionnés depuis toujours par la science et y consacrent leur vie, chacun à sa manière : Ilia travaille pour un grand groupe pétrolier alors que Hachem essaie de fonder une société utopique où règnerait une harmonie parfaite entre l'homme et la nature.
Dans cette région extrêmement polluée, Ilia décide de rejoindre le combat de Hachem et de tout faire pour sauver de l'extinction l'outarde houbara, un oiseau chassé par les fauconniers arabes jusque dans les contrées les plus éloignées de l'Asie centrale. Lorsque des émirs arrivent et essaie d'attraper les dernières outardes pour satisfaire "le Prince", l'utopie se transforme peu à peu en combat.

 

Retrouver Le Persan, en librairie

 

Les membres du jury : Evgueni Bounimovitch, Agnès Desarthe, Gérard Conio, Françoise Genevray et Irène Sokologorsky ont souligné la richesse et la diversité des ouvrages traduits et salué le retour du roman.