"Ce sont les ayants droits du Petit Prince qui ont souhaité ce film"

Julie Torterolo - 22.07.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Le Petit Prince - Film - Avant-première


À une semaine de la sortie officielle du film Le Petit Prince (le 29 juillet prochain), réalisé par Mark Osborne, 350 enfants de Seine-Saint-Denis et de Paris ont pu regarder, hier, en avant-première, l’adaptation du chef d’œuvre de Saint-Exupéry. Une occasion de se plonger pendant plus d’une heure à la croisée de deux mondes : l’histoire du Petit Prince et l’amitié d’une petite fille avec un aviateur.

 

Projection du Petit Prince

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Avec près de 145 millions d’exemplaires vendus dans le monde, Le Petit Prince n’en est pas à sa première adaptation. Pour ce nouvel opus, au coût colossal de 57 millions d’euros, ce sont les ayants droit eux-mêmes qui en sont à l’origine. « C’est la famille d’Agay qui a souhaité faire une adaptation audiovisuelle. Elle a recherché les producteurs et les a sélectionné », nous explique Hedwige Pasquet, directrice générale de Gallimard jeunesse.

 

Éditeur historique du Petit Prince de Saint-Exupéry, la maison d’édition Gallimard n’a d’ailleurs pas eu d’implication directe dans le film. « Nous avons uniquement eu un rôle dans les livres, les 5 titres publiés depuis le film. Deux d’entre eux reprennent le texte du Petit Prince (Le petit et le grand album stop motion) et les trois autres l’histoire de la petite fille et l’aviateur (à savoir Le roman du film, Le petit album du film et Le grand album du film) » précise la directrice générale. « Dans tous les cas, pour toutes adaptations, nous devons toujours travailler en étroite collaboration avec les ayants droit », continue-t-elle.

 

Une collaboration qui n’est pas prête de s’arrêter : Le Petit Prince n’est toujours pas dans le domaine public en France, contrairement aux autres pays européens. Et au cours des discussions concernant le rapport de Julia Reda, sur la modernisation du droit d'auteur en Europe, l'oeuvre de Saint Exupery a été plusieurs fois citée en exemple... des usages qui pourraient être à revisiter. Une prolongation de près de 30 ans a en effet été accordée à l’œuvre du fait du statut de « mort pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale » de l’auteur. « La question ne se pose pas, c’est un fait juridique, nous allons être l’éditeur encore pour un bon moment », a renchéri Hedwige Pasquet. 

 

"Accrocher deux poésies ensemble"

 

Revenons donc à la projection. Ce projet, qui remonte à dix ans manipule ainsi l’infographie 3D et la technique du stop-motion. Deux esthétiques très différentes permettant de scinder les deux univers : celui de l’œuvre originelle, et celui d’une petite fille se liant d’amitié avec un aviateur qui lui raconte une aventure qu’il a déjà vécue : celle du Petit Prince, à proprement parler.

 

Synopsis

Une petite fille intrépide et curieuse, isolée dans un monde d’adultes, passe ses journées à étudier pour suivre le plan de vie tracé par sa mère. Sa vie est soudain bouleversée par l’irruption d’un voisin excentrique et espiègle : L’Aviateur. Très vite liés par une sincère amitié, le vieil homme et l’enfant deviennent inséparables. Pour lui, il est temps de livrer son secret le plus précieux, une histoire qu’il a vécue il y a bien longtemps : l’histoire du Petit Prince.

 

 

Des passages entre deux univers très largement appréciés par les enfants présents pour l’occasion. Pour Laure, 9 ans, bien qu’elle n’ait jamais lu Le Petit Prince « le film était très émouvant, j’ai beaucoup aimé l’histoire de la petite fille » décrit-elle.  Sydney et Romy, 11 et 12 ans, ont quant à elles lu le livre. « Le film respecte bien le livre. Je le trouve même mieux, car il y a deux histoires. J’ai beaucoup aimé malgré quelques longs passages » confient-elles à leur tour. « Mais il faut leur dire que le son était trop fort », ajoute Raphaël, 8 ans 1/2. Et pour la moitié qui ne connaissait pas encore l'ouvrage, un exemplaire leur a été remis à la fin de la projection.

 

C'est que cete opération s’inscrit également dans le cadre de l'opération Lire en short 2015. « Le Petit Prince est le livre jeunesse le plus lu au monde, dans une fête qui veut défendre le plaisir de lire, cela passe aussi par le cinéma qui est un des modes d’expression de la littérature aujourd’hui », explique Vincent Monadé, directeur du Centre national du livre. Pour ce qui est de son avis personnel sur le film : « Accrocher deux poésies ensemble, avec deux façons de réaliser différentes et finalement réussir à illustrer ce qui est peut-être un des plus grands textes de la littérature française, je trouve cela magique. »

 


Pour approfondir

Editeur : Gallimard-Jeunesse
Genre : litterature...
Total pages : 32
Traducteur :
ISBN : 9782070667925

Le Petit Prince : l'album du film

de Valérie Latour-Burney

Alors qu'elle a prévu de réviser ses leçons tout l'été, une petite fille voit ses plans contrariés par l'arrivée dans sa vie d'un aviateur aussi farfelu que fascinant. C'est que ce vieux monsieur a un secret: il connaît par coeur l'histoire d'un petit prince venu d'une autre planète...

J'achète ce livre grand format à 8.90 €