Le porno Fifty Shades of Grey XXX attaqué en justice pour plagiat

Clément Solym - 03.12.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Fifty Shades of Grey XXX - Plagiat - Justice


La société Universal, qui détient les droits de l'adaptation cinématographique des Fifty Shades of Grey, a engagé une action en justice à l'encontre d'une version pornographique du best-seller érotique de E.L James. Selon le plaignant, Fifty Shades of Grey XXX ne tournerait pas assez en dérision le roman original pour se voir qualifié de parodie, ce qui constituerait donc un cas de plagiat. Un verdict qui ne dépendra désormais plus que de la raideur du juge.  

 

 

 

Le studio Focus/Universal, qui a acquis les droits d'adaptation cinématographique de la romance pour 5 millions de dollars, a décidé d'attaquer la maison de production Smash Pictures. Le géant d'Hollywood estime que la version hard des Fifty Shades tient plus du plagiat que de la parodie, même si le film grand public n'est pas encore porté sur les écrans.

 

Selon le porte-parole du studio hollywoodien : « La version X n'est pas une parodie, elle n'explique pas, elle ne critique pas ou ne ridiculise pas le roman original. C'est du plagiat pur et simple. »

 

Selon le synopsis du film pornographique, l'histoire semble avoir été rigoureusement calquée sur celle de la romance pour mamans d'E.L James. La pucelle Anastasia Steele rencontre Christian Grey avec lequel elle engage une relation SM...

 

Stuart Wall, cadre chez Smash Pictures, explique quant à lui : « Puisqu'ils vont faire une adaptation grand public des romans, nous avons choisi d'aller à fond dans le X afin de rester fidèles au roman et à son romantisme sado-maso. »

 

Le porno, finalement plus fidèle au roman que la version grand public ?