Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le portrait de Dorian Gray, avec une femme dans le rôle du dandy

Cécile Mazin - 17.08.2017

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - adaptation roman Wilde - cinéma femme actrice - Annie Clark réalisation


Les studios Lionsgate ont décidé de se consacrer au classique d’Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray. Le roman de 1890 sera réalisé par Annie Clark, alias ST Vincent, artiste rock, auteure-compositrice-interprète. Et surtout, le rôle principal sera attribué à une femme.


Annie Clark/St. Vincent #WomanCrushWednesday #wcw #CraigsCrushes
Annie Clark – Craig Dufy, CC BY ND 2.0


 

Pourquoi une femme ne pourrait-elle pas se montrer tout aussi narcissique que Dorian, et vendre son âme en échange d’un tableau qui vieillirait sans cesse – quand jamais l’enveloppe charnelle ne prendrait une ride...?

 

Annie Clark a en effet décidé de mettre en place une actrice pour camper le rôle principal. La plus grande réalisation inspirée du roman de Wilde fut sans conteste celle de 1954, avec Hurd Hatfield, George Sanders et Angela Lansbury. 

 




Par la magie d’un vœu, Dorian Gray conserve la grâce et la beauté de la jeunesse. Seul son portrait vieillira. Le jeune dandy s’adonne alors à toutes les expériences, s’enivre de sensations et recherche les plaisirs secrets et raffinés. « Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais », « il faut guérir l’âme par les sens, guérir les sens par l’âme ».

 


L’approche qu’Annie Clark pourra donner versera certainement plus dans une expérimentation cinématographique. 
 

La prison où Oscar Wilde fut enfermé pour son homosexualité lui rend hommage


Ce livre scandalisa l’Angleterre victorienne, Oscar Wilde fut mis en prison pour avoir vécu ce qu’il écrivait. Au siècle suivant, Proust, Gide, Montherlant, Malraux ont contribué à la célébrité du génial écrivain. 

Oscar Wilde voulut libérer l’homme en lui donnant comme modèle l’artiste. Pour se réaliser, il doit rechercher le plaisir et la beauté, sous toutes ses formes, bien ou mal. L’art n’a rien à voir avec la morale. 

 


via Variety

 

Oscar Wilde, trad. Vladimir Volkoff – Le portrait de Dorian GrayLGF /Le livre de poche – 9782253002888 – 3,30 €